Fastelavn, qu’est ce que c’est?

Après Noël et le Nouvel an, une tradition Danoise vient égayer les mois de Février/Mars (suivant les années). Il s’agit de Fastelavn. La prononciation en Français n’est pas facile à reproduire à cause du “avn”, fasteu-laan s’en rapproche (pas an, mais comme dans âne sans dire le e).
Cette fête se rapprochant du Mardi Gras français contient quelques traditions typiquement danoises. Mais qu’est ce que c’est concrètement Fastelavn? Je vous invite à travers cet article à découvrir cette fête si hygge pour les enfants.

Fastelavn tonneau
Chat noir et I love candies Tonneau décoré

D’un point de vue historique

Correspondant à notre carnaval français, l’origine de Fastelavn est la même. C’est une fête liée au Christianisme, qui se fête 40 jours avant Pâques. 

La racine du mot est proche de celle Allemande : Fastelabend => faste- aften : c’est-à-dire le jour avant le jeûne. 

Mais dans les faits, la signification est la même que pour les pays du Sud et le carnaval / mardi gras.
Il s’agit de manger et boire (de l’alcool) le plus possible avant la période de jeûne. Et de faire la fête avant les 40 jours qui devaient se passer dans la privation et la prière.

Le Protestantisme contre Fastelavn !

Lors de la réforme religieuse au 16ème siècle, quand le protestantisme est devenu religion d’Etat, le Roi Christian IV et les responsables de l’Eglise Protestante ont essayé d’interdire cette fête.
Ils trouvaient en effet que celle-ci ne respectait pas (et mettait en danger) l’autorité religieuse et royale. Fastelavn est considéré alors par ces instances comme une fête païenne. De plus il était plus facile de commettre des actes contre la Royauté et l’autorité ecclésiastique (révoltes) ce jour-là. En effet en étant masqué, la reconnaissance était plus difficile.

Certaines des traditions liées à Fastelavn ont d’ailleurs été interdites par décret royal. La course de Fastelavn (à cheval) a finalement fini par disparaître presque entièrement.

Par contre, les Danois ont continué à fêter Fastelavn et certaines de ses traditions. Et ce n’est plus aujourd’hui considéré comme une fête liée à la religion.

intérieur de la coupole d'une église danoise
Intérieur de la coupole de Marmorkirken (Copenhague)

Quand?

Contrairement au carnaval et mardi gras, Fastelavn est toujours le dimanche juste avant le début du carême. Mais au fil du temps, le lundi qui suit a aussi été intégré aux festivités. Cela a permit ainsi que cela deviennent une tradition au sein des écoles.

D’ailleurs Fastelavnssøndag (le dimanche de Fastelavn) et Fastelavnmandag (le lundi de Fastelavn) sont aussi parfois appelé flæskesøndag og flæskemandag. Flæsk signifiant Porc, c’est parce que certains essayaient de manger le plus de viande possible avant le début du carème.

Cette année (2021), Fastelavn a lieu le dimanche 14 février et Mardi Gras (en France) le mardi 16 février. 

Dans les faits, il arrive souvent que des fêtes de Fastelavn soient organisées avant ou après les deux dates prévues (chaque club de sport, musique,… organisant son évènement ). 

D’ailleurs pour l’Eglise Catholique au Danemark, Fastelavn est un moment de fête ou l’on se retrouve entre paroissiens (la paroisse francophone Catholique partageant l’Eglise avec une paroisse Danoise et une Anglaise, c’est le moment de se mélanger et d’interagir tous ensemble).

Fastelavn
Enfants déguisés faisant la queue pour taper dans le tonneau

Une fête pour les adultes

Lors de ces débuts, Fastelavn était une fête principalement destinée aux adultes. Les excès étaient légions c’était l’occasion de faire des choses qui ne se faisaient pas normalement. 

Les hommes comme les femmes se déguisaient et abusaient de la nourriture et des boissons.

Une des traditions était de se déguiser, et de porter des masques pour ensuite courir dans les rues pour se faire peur les uns les autres (tout en étant sous l’effet de l’alcool).

verre de bière

Les hommes participaient à des courses de chevaux, passant dans les villages et ils tapaient (toujours à cheval) sur le tonneau (dans lequel un chat vivant se trouvait). 
Aujourd’hui cette tradition ne concerne quasiment plus que les centres équestres.

Certaines traditions liées à Fastelavn, vont dépendre des villes, communes ou régions danoises.

Comme par exemple la ville d’Aarhus où se déroule une activité ou les participants doivent taper sur le tonneau tout en étant à vélo (Traditionsrig tøndeslagning på Aarhus Cyklebane).

Fastelavn, aujourd’hui une fête pour les enfants.

A partir du 20ème siècle, cette fête destinée aux adultes est devenue petit à petit une fête pour les enfants. Ces derniers commençant à se déguiser et les traditions devenant adaptées pour les enfants.

A certains endroits, des parades sont organisées, et à d’autres les enfants vont directement sonner aux portes (comme pour halloween) en chantant la chanson de fastelavn

Fastelavn deguisement
Enfant avec son masque licorne fait maison

Quelles traditions sont liées à Fastelavn?

Aujourd’hui encore Fastelavn se repose sur plusieurs traditions qui rendent ce moment joyeux et amusant.

Les Fastelavn boller :

Ce sont des petits pains briochés fourrés, recouverts d’un glaçage au sucre. Ce sont les gâteaux associés à Fastelavn.

Suivant les boulangeries, je suis plus ou moins fan de cette pâtisserie.
Certaines fois, les boller sont fourrés à la crème chantilly.
Mais ici au Danemark, la crème chantilly n’est pas du tout sucrée.
Ce qui est à mon avis de Française élevée à la crème chantilly sucrée est hyper décevant. Cela fait que la dégustation du boller n’est plus un plaisir. Heureusement j’ai trouvé d’autres boulangeries où les boller sont fourrés différemment.

Fastelavn boller
Un magnifique Fastelavnsbolle débordant de crème (non sucrée!)

Le tonneau:

Cette tradition peut rappeler celle de la pinata que l’on casse avec un bâton. Sauf qu’ici il s’agit d’un tonneau en bois ou en carton pour les enfants en maternelle et crêches (on en trouve en supermarché début février, ou dans les magasins de jouets. Il y a différentes tailles.) Que l’on casse avec une batte en bois.

Fastelavn tonneau carton
Tonneau en carton pour les moins de 6 ans

Pourquoi y-a-t-il souvent un chat noir dessiné sur les tonneaux?

Si aujourd’hui le tonneau est souvent de rempli de bonbons, chocolats, petits paquets de raisins secs, de clémentines ou autres fruits, auparavant, un chat noir (vivant) etait mis dans ce dernier.

Ce chat était la représentation du mal, de tous les malheurs, du diable. Et donc taper dessus pour casser le tonneau et le faire sortir était une façon de chasser le mal, de le faire partir. 

Le chat ne survivant souvent pas ces pratiques, cette tradition a été supprimée. Et aujourd’hui il ne reste que le côté symbolique, avec des dessins/ collages de chats noirs sur ce dernier.

L’expression utilisée quand on tape sur le tonneau est d’ailleurs toujours “battre le chat du tonneau” (Slå katten af tønden).

Fastelavn chat
Tonneau décoré avec un chat noir

Les couronnes Kattedronning et Kattekonge

L’histoire de ces couronnes est liée à l’activité du tonneau!

Il y a différentes règles concernant l’acquisition des couronnes. De même concernant l’attribution du nom de ces dernières. Ces deux couronnes s’appellent Kattedronning (Reine des chats) et Kattekonge (Roi des chats).

Suivant les sites que j’ai vu, sur certains la plus grande est nommée “kattedronning” et sur d’autres “Kattekonge”.

De notre côté, le nom dépend du genre de l’enfant qui la gagne, sinon on les désigne par grande et petite couronne!

Couronne Fastelavn
Couronne remplie de bonbons
Voici les règles que nous suivons dans notre maison: 

La grande couronne: La personne qui fait tomber le fond du tonneau (et donc qui fait tomber tous les bonbons) la reçoit.

La petite couronne: La personne qui fait tomber la dernière planche reçoit la couronne. Après pour des questions de sécurité, on peut décider que c’est la dernière personne à taper avant que cela ne devienne dangereux.

Mais pour certains, c’est celui qui a eu la grande couronne qui peut choisir son roi ou sa reine (un peu comme la fève de la galette des rois).

Taper sur le tonneau reste une activité potentiellement dangereuse. Les enfants sont obligés de respecter une distance de sécurité pour:

  • Ne pas se prendre un coup de batte dans la tête
  • Ne pas recevoir de débris de bois dans les yeux quand le tonneau a explosé.
Fastelavn
Le dernier morceau du tonneau vient de tomber

La chanson: Fastelavnsang

Tous les enfants l’apprennent dès tout petit (bornehavn,…) et la simplicité des paroles et de la mélodie fait qu’on s’en rappelle très facilement. 

Il arrive que parfois, les enfants font des processions déguisés en chantant dans leur quartier avec leur école (le lundi)

Et dans certains endroits, les enfants font faire du porte à porte pour la chanter (le dimanche). Mais cela dépend vraiment d’où on habite, sur Copenhague, je n’ai pas été témoin de cette dernière.

Voici le texte en Danois: 

Fastelavn er mit navn,
boller vil jeg have.
Hvis jeg ingen boller får,
så laver jeg ballade.

Boller op, boller ned
boller i min mave.
Hvis jeg ingen boller får,
så laver jeg ballade.

Boller små, skal i få,
så i bliver glade,
så vil jeg, ikke have,
i laver mer` ballade. 

Et la traduction en Français:

Fastelavn est mon nom
Je veux des petits pains (des petits pains/brioches, je veux 😉 ) Les boller sont pour moi des petits pains briochés. Les mettre seulement dans la catégorie “pain” est erronée car c’est une croûte de brioche et un intérieur qui même s’il n’est pas aussi moelleux qu’une brioche, s’en approche)
Si je ne reçois pas de petits pains,
alors je vais vous jouer des tours. (J’ai choisi cette traduction car “At lave ballade” dans ce contexte se rapproche du “trick or treat” américain pour Halloween. Ce dernier est traduit en danois par “slik eller ballade”, le classique “des bonbons ou un sort”. Ballade est la notion “d’embêter l’autre”. Dans les traductions Françaises que j’ai pu trouver de la chanson, c’est traduit par “ alors je crée des ennuis” ou “je vais faire des problèmes”). 

Petits pains en haut, petits pains en bas,
Des petits pains dans mon ventre (on pourrait dire aussi juste estomac, les deux sont valables comme traduction)
Si je ne reçois pas de petits pains,
alors je vais vous jouer des tours.

chaine Youtube: kpp75
Un couplet oublié?

Le dernier couplet est sensé être la réponse de la personne à qui est chanté cette chanson.
Mon mari Danois ne se rappelait plus de cette partie. Elle n’est d’ailleurs pas mentionnée sur la majorité des sites parlant de fastelavn. 

Donc c’était peut-être un refrain auparavant utilisé qui s’est perdu en chemin.

Des petits pains, vous allez recevoir (des petits petits pains, en effet, små veut dire petit. Mais je pense que c’est plus pour la rime car les boller sont petits à la base)
Alors vous serez heureux
Et ainsi j’éviterais,
que vous jouiez plus de tours  (alors ces deux phrases sont difficiles à traduire, car littéralement ce serait: “alors je vais, ne pas avoir ; vous jouez encore plus de tours”. Ce qui porte à confusion. Alors que cette réponse est celle que la personne accepte de donner des boller pour que les chanteurs ne fassent pas plus de problèmes).

Une autre version.

Il y a une autre version pour l’un des couplets (là aussi je ne l’ai jamais entendu, mais peut-être que certains la chantent):

Penge op, penge ned
Penge i min dåse,
Hvis jeg ingen penge får,
Så kommer jeg til påske.

De l’argent en haut, de l’argent en bas,
De l’argent dans ma boite 
Si je ne reçois pas d’argent
Ensuite je viens à Pâques
(bon là je ne comprends pas trop la menace, parce que c’est censé en être une !).

Comme à Halloween, de l’argent est parfois donné aux enfants à Fastelavn.

Le Riz de Fastelavn : Fastelavnsris

Cette tradition date du 18ème en Allemagne (la première mention de cette dernière date de 1715 à Leipzig) et s’implante au Danemark durant le 19ème siecle.

Des branches de Bouleau étaient utilisées et décorées avec des figures en papier. Et le dimanche matin, le jour de Fastelavn, les enfants réveillaient les parents en “fouettant” le lit avec ces branches. Cela était fait dans l’espoir d’apporter ainsi la fertilité sur la maison (ou plutôt sur tous les animaux que les parents avaient).

Aujourd’hui, ces bouquets de branches sont vendus à côté des tonneaux dans les boutiques. Et les enfants continuent de les décorer (mais je ne sais pas s’ils réveillent toujours les parents en fouettant le lit!).

C’est une tradition que nous n’avons jamais faite dans notre famille. Même si certaines années, nos enfants sont revenus avec leurs branches décorées. Et que les fois ou nous avons organisé des fêtes pour Fastelavn, les invités en apportaient.

Fastelavnsris avec bonbon
Fastelavnsris avec bonbons accrochés dessus

Pour finir

Fastelavn est devenue une fête avec une connotation très positive, loin des excès qui la caractérisaient au début. Et toutes les activités et traditions font que c’est une fête très hygge pour les Danois (bon surtout pour les enfants et leurs familles).

Fastelavn boller
Fastelavnsboller : Petits pains briochés fourrés.

Pour continuer

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
10 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.