10 Points simples pour inviter le Hygge l’été.

Pour tout ceux se trouvant dans l’hémisphère nord, l’année scolaire vient de se terminer, et le temps des vacances arrive. Et si le hygge est souvent plus associé avec l’hiver, on le rencontre en toute saison. Le hygge n’est pas quelque chose que l’on peut obliger à arriver, mais on peut par contre mettre en place des mesures, et favoriser un état d’esprit pour faire en sorte qu’il soit présent. Je vous propose donc 10 points à appliquer pour l’inviter cet été!

Se promener

Faire des balades, courtes, ou longues, seul-e ou à plusieurs, en ville ou en campagne. Les choix sont multiples et s’adaptent à tous les goûts. 

Une rue pavée avec un dessin géométrique (Portugal)

Deux mots d’ordre: 

  • être attentif à ce qui nous entoure. 
  • Garder un esprit prêt à accueillir de façon positive ce que l’on va voir.

Se promener à plusieurs, permet d’avoir des moments privilégiés avec une ou plusieurs personnes. On peut chanter, rire, partager ce qui nous fait vibrer et recevoir la parole des autres. Apprécier la présence des autres dans les temps de silence.

Quand on se promène seul, cela peut être un moment ou l’on peut laisser court à notre imagination, à notre esprit. Il m’arrive de me le faire et d’ensuite écrire tout ce qui m’a traverser l’esprit. Marcher, tout en faisant attention à ce qui est autour de moi, me permet de structurer mes pensées, d’être aussi dans un état d’esprit plus positif grâce au contact avec la nature.

Je peux donc après avoir fait le tri dans mes pensées, noter ce qui était important, et me permettant parfois de m’être libérée d’un poids.

Le hygge se révèle parfois dans les petits riens.

Il est donc important d’être dans l’instant présent, de faire attention à ce qui nous entoure, que cela soit nos amis, la nature ou des bâtiments. Le fait d’être vraiment dans l’instant présent, permet d’apprécier encore plus le moment. 

Reflet dans une flaque d’eau (Copenhague)

Garder un esprit ouvert, cela veut dire essayer de se placer d’abords de façon neutre. Ne pas anticiper, imaginer ce qui va se passer pendant cette balade, mais plus décider d’essayer d’accueillir sereinement ce que l’on va rencontrer, sans préjugés. Ce n’est pas parce qu’on voit des pissenlits tous les jours, du coin de l’oeil, qu’il faut faire de même en se promenant. Regarder tout ce qui nous entoure, même ce qui nous semble sans intérêt normalement, permet parfois de faire des découvertes sympathiques!

Faire attention aux détails, et nous avons un autre point de vue qui s’ouvre à nous.

Et si marcher n’est vraiment pas votre truc, toute activité que vous pouvez faire tout en pouvant en même temps apprécier et observer ce qui vous entoure, font l’affaire (vélo, canoë kayak, Cheval, courses à pieds…) Même si la vitesse enlève la possibilité d’apprécier une partie du paysage et des détails.

Voitures,motos sont trop rapides pour pouvoir voir ce qui est prêt de nous. Il est possible d’avoir des moments hygges avec ces moyens de transports, mais ces derniers ne sont pas le but ici.

Prendre le temps de cuisiner

L’été est une période ou il y a un grand choix de fruits et légumes. Il faut donc en profiter pour utiliser le maximum de produits frais dans notre cuisine.

Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir faire un jardin, et de manger sa production de légumes et fruits. Mais les marchés et les étals des supermarchés, voir même se servir directement chez le producteur, nous permettent d’y accéder facilement.

Cuisiner des produits frais est bénéficiaire pour notre santé. Alterner le cru et le cuit, avec ou sans viande,… .


Prendre le temps de cuisiner permet aussi d’apprécier le temps passé à cuisiner ces produits frais et le résultat lors de la dégustation. Savoir reconnaître le travail offert, cela apporte du baume au cœur. 

Joie de manger ce que l’on a préparé avec des produits de qualité.

Le repas crêpes: un plat hygge pour notre famille

En effet normalement le fait de passer du temps sur une recette et sa préparation apporte un résultat qui va être meilleur que celle qui est faite en 5 minutes (je généralise bien sûr 😉 ).

Prendre du temps de cuisiner, cela peut aussi signifier quand c’est possible, partager ce temps avec d’autres. J’aime le faire en famille, surtout lorsque nous faisons des crêpes (un des plats hygge pour notre famille). 

Mais d’autres vont apprécier de la faire aussi avec des amis par exemple. 

Les moments ou je prend le temps de cuisiner sont souvent suivi par des moments de partage, de joie en famille. Ou chacun-e se régale en dégustant le résultat de ce temps en cuisine.

Cupcakes “brownies” maison

Cela peut devenir un temps convivial (surtout si comme moi vous n’êtes pas fan de cuisine). 

C’est là que l’on peut créer des moments hygge! 

Car le temps est une chose que l’on a quand on est en vacances. On peut se permettre de passer une heure voir plus à faire une recette, à tester, à inventer. 

On peut faire des recettes que l’on ne ferait pas d’habitudes, rendant le moment spécial! 

En effet vous ne savez pas quand vous pourrez de nouveau faire et apprécier ce plat, sa dégustation au moment présent devient celle d’un mets gourmet, que l’on doit apprécier encore plus.

On peut même en profiter pour faire ce plat/dessert qui est notre madeleine de Proust, et revivre des moments de hygge nostalgie.

Vous pouvez utiliser aussi ces temps cuisine pour créer votre cahier de recette hygge!

Jouer!

Aujourd’hui multitudes de jeux sont disponibles, jeu de plateau, jeu que l’on peut jouer tout seul-e (le solitaire,des casses-têtes ou jeu de cartes). Jeu à plusieurs.

Il est toujours possible de jouer sur son ordinateur, mais le hygge s’invite plus quand nous ne sommes pas devant celui-ci. 

Mais jouer, ce n’est pas qu’autour d’une table, cela peut aussi être en extérieur, comme le croquet, pétanque, … .

Peut-être garder vous en mémoire les parties de jeux avec vos cousines et cousins, vos grand-parents, vos amis ? Et la joie que l’enfant que vous étiez ressentait à ces moments.

Partie de Matador avec des bonbons pour pions (c’est le Monopoly Danois)

Jouer c’est pour les enfants?

Jouer n’est pas réservé qu’aux enfants!

Adulte, nous n’avons pas forcément la même sensibilité au premier abord, mais en fait rien ne nous empêche de réellement apprécier et de profiter de ces nouveaux moments de jeux.

Seul, cela peut être un moyen de faire travailler sa mémoire, son cerveau, de se recentrer, de se créer un moment de calme qui peut nous apporter de la sérénité.

A plusieurs, c’est le moment de créer des souvenirs, de partager la joie. Après il faut aussi faire attention quand il y a des personnes très compétitives, mauvaises gagnantes ou perdantes (oui les deux arrivent) pour que justement chacun reste dans le respect de l’autre et modère ses paroles, sinon la partie risque d’être le contraire de hygge!

A travers le jeu, on peut normalement se relaxer plus facilement, se mettre dans un état d’esprit positif. C’est parfait pour les vacances, pour se reposer. 

Les Danois jouent beaucoup entre amis, en famille. 

Dans la famille de mon mari, nous avons déjà passé des après-midi à jouer à différents jeux, adultes et enfants mélangés. 

Avec nos enfants aussi nous jouons à des jeux “boursicocotte” et “les aventuriers du rails” avec nos aînées, “Zoo panic” et “Mémory” avec nos plus jeunes. Nous avons un placard rempli de jeux de société… 

Et c’est pareil avec les amis, que cela soit pour une soirée poker, ou une avec des jeux de plateaux, ou de cartes. 

Visiter / Apprendre

Les vacances sont le moment pour explorer ce qui nous entoure, que l’on soit chez soi ou ailleurs.  

Visiter, villes, musées, chateaux, … 

Découvrir de nouvelles choses, apprendre des anecdotes sur l’histoire d’un objet, d’un lieu,… Faire travailler notre esprit, notre curiosité dans un cadre sympa sans attente par rapport à ce que l’on va retenir. Juste prendre plaisir à ouvrir les yeux, les oreilles, et se profiter de tout ce que l’on voit!

Et que si ce n’est pas possible, pour x ou y raisons de faires des visites physiques, plusieurs musées proposent des visites en ligne, d’autres proposent des activités que l’on peut faire chez soi.

Apprendre et s’éveiller à de nouvelles choses, c’est ce que l’on fait quand on visite. Mais on peut aussi le recréer d’autres manières quand ce n’est pas possible.

Le fait d’apprendre, de découvrir des nouvelles choses, entraîne notre esprit à faire encore plus attention à ce qui nous entoure. Nous préparant donc à être plus ouvert pour accueillir le Hygge, et surtout savoir aussi le reconnaître dans ses aspects moins visibles.

Le Chateau d’Egeskov en Fionie au Danemark

Sortir de sa routine

Une partie du hygge se construit autour d’une certaine forme de routine, de tradition, mais cela ne veut pas dire qu’on ne le rencontre que dans ces situations.

Sortir de sa routine, c’est s’offrir une multitude d’ouverture pour découvrir et apprécier des aspects de certaines choses. C’est voir depuis un autre angle que celui habituel.

Accepter de ne pas toujours suivre les mêmes codes. Essayer de voir les choses suivant un point de vue différent.

Par exemple si vous avez l’habitude de faire des petits déjeuners, repas de midi et repas du soir à table en famille, pourquoi ne pas faire un brunch, ou aller faire un pique nique dans le parc voisin, voir même au square à côté pour que les enfants puissent jouer en même temps.

Faire des choses que vous ne faites pas normalement, casser la routine, va permettre d’être plus réceptif-ve à l’instant présent, et donc d’accueillir le hygge plus facilement.

C’est parfois dans des petites choses, comme se faire son cocktail préféré (alcoolisé ou non) et le boire en regardant le soleil se coucher. Cela peut-être laisser les enfants décider des activités de la journée (tout en restant dans le possible bien-sur). 

Cela peut-être sortir un peu de sa zone de confort (mais il ne faut pas que cela soit quelque chose qui vous mette mal à l’aise, dans lequel vous n’arriverez pas à vous relaxer suffisamment).

Sortir de sa routine, veut dire parfois, que l’on va commencer cette nouvelle “activité” avec appréhension, mais que cela peut avoir le potentiel de se transformer en hygge, créer de supers souvenirs.

La joie des “hobbies” 

Les vacances sont le moment ou l’on peut se consacrer pleinement à ce qui nous fait plaisir, à cette activité qui nous contente.

Que cela soit passer des heures à coudre, à réparer une moto, cuisiner, écrire, jardiner, … Il faut juste que cela vous rende heureux, vous apporte un sentiment de joie, de contentement, de paix.

Ce n’est pas toujours possible, mais vous pouvez peut-être lire sur le sujet pour en apprendre plus par exemple. 

Si vous n’en avez pas, vous pouvez décider d’en découvrir, tester de nouvelles choses.

Justement le fait de visiter de nouveaux lieux, peut permettre de découvrir de nouvelles passions, hobbies.

L’été dernier lors d’une visite de château, j’ai pu faire un atelier “taille de pierre” et j’en suis tombée amoureuse, ce moment a vraiment été un moment hygge pour moi!

Profiter d’une visite d’un Château pour essayer de tailler une pierre

Sinon lecture et le fait de prendre des photos, sont des activités que j’adore et qui sont très hyggelig.

Aménager son chez-soi pour le rendre le plus hygge possible

C’est l’occasion pour faire en sorte que vous vous sentiez encore mieux chez vous. 

Ou se trouve votre endroit hygge? Et celui de vos proches? 

Qu’est ce que vous pourriez faire pour le rendre plus sympathique, qu’il vous donne envie d’y passer des heures?

On peut profiter des vacances pour rendre son habitation encore plus agréable.

Si vous n’avez pas d’idées sur le comment, je vous invite à télécharger mon livret en fin d’article.

Donner du temps aux autres ou pour les autres

Pas besoin de donner tout son temps, mais déjà une ou deux heures pendant les vacances est une belle chose.
Mais cela peut aussi être plus. 

Parfois cela peut sembler couler de source, comme donner du temps à nos proches: prendre le temps de les écouter sans juger, sans donner votre avis. Passer du temps avec nos enfants; lire une histoire, faire un jeu. 

Le but c’est d’être réellement présent et de faire quelque chose pour l’autre et non pour soi, où pour ce qu’on pense que l’autre a besoin. 

Cela ne vous apportera pas forcément du hygge directement, mais il y a des chances que cela en apporte aux autres, et ça c’est magique, car la joie de l’autre peut à ce moment vous toucher, et vous rendre heureux. La joie c’est contagieux, mais cela ne fait que du bien.

Le hygge indirect, celui que les autres ressentent est aussi important.

Se rapprocher de la nature

L’été est la bonne période pour tester les plantations.

Tomates en pots, Poivrons en appartement, radis ou salades pour les légumes  se préparent un peu en avance, mais il y a d’autres choses qui poussent rapidement. (j’ai testé les salades cette année à partir de graines, et j’ai eu de très bons résultats, très rapidement). Les graines germés sont à la mode, et surtout cela pousse vite.

une rose après la pluie

Mais il y a bien sûr d’autres moyens de se rapprocher de la nature, vous pouvez :

  • S’il y en a près de chez vous, vous participer à des jardins partagés.
  • Vous pouvez aussi aller cueillir directement des fruits et légumes chez le cultivateur-trice/maraîcher-e (si près de chez vous, un ou une propose  cette formule).
  • Où participer à des sorties avec des personnes vous apprenant la cueillette (j’adore le site le chemin de la nature pour connaître les plantes comestibles). 
  • Se promener, faire des balades en forêt, en montagne,…
  • Faire pousser des plantes chez vous.
  • Jardiner

Ralentir et prendre le temps de ne rien faire

Accepter de vider son esprit, pour juste se reposer.

Cela semble de soi  de ralentir pendant les vacances, pourtant pour certains cela peut-être plus difficile que prévu. 

Signe du temps écoulé, l’âge d’un arbre visible sur son tronc coupé.

En effet, prévoir tous les jours des activités, des repas avec les amis, des visites, et dès qu’il y a un moment de libre en profiter pour prévoir les activités des prochains jours, peut-être très vite le modèle sur lequel on s’appuie. Pour au final, ne pas se donner du temps pour soi-même. Dans ce type de vacances, je ressort généralement avec l’impression d’être plus fatiguée qu’avant le début de ces dernières. Alors bien sur j’aurais passé de bons moments, mais je ne me serais pas réellement reposée. Avec le sentiment d’avoir vu des moments hygge en les effleurants juste, car impossible de profiter à fond de ces derniers quand l’esprit est fatigué.

Prendre le temps de ne rien faire, est important. 

La définition de “ne rien faire “ est différente pour chacun-e: pour certain-e ne rien faire, c’est rester allonger sur la plage, pour d’autres ce sera ne pas utiliser le temps pour créer/construire/faire quelque chose de viable, qui sert à quelque chose. Pour d’autres ce sera: lire c’est ne rien faire, prendre du temps que pour soi de façon “égoïste” c’est ne rien faire… 

Repérer ce que c’est ne rien faire pour vous, et faites-le !

Chacun a besoin d’une dose de “tout-e seul-e” pour pouvoir ensuite fonctionner  d’une façon plus efficace. 

Pour moi, je sais que j’ai besoin d’énormément de moments de calme, seule. Qu’un week-end avec plus de deux activités prévues, va être sympa, mais fatiguant. Et au final je ne l’appréciais pas à sa juste manière. Et les répercussions seront à gérer (digérer?) durant une partie de la semaine. 

J’ai toujours été admirative des personnes ayant une vie sociale très vivante avec des activités quasiment tous les soirs de la semaine, et tous les week-end, car c’est un mode de vie que je ne peux tenir que sur de petites périodes.

A vous donc de savoir quelle quantité de “temps pour vous “ vous avez besoin pour recharger “votre pile intérieure” 😉 

Mais si vous ne le savez pas, il faut tester 😉 

Profitez donc de ces vacances pour prendre le temps de ralentir, pour faire moins de choses, d’aérer votre emploi du temps, et prendre des moments pour vous.

Se sentir bien, relaxé, permet d’être dans un état d’esprit qui fait qu’on va apprécier plus facilement les “petits riens du hygge”.

Pour récapituler

Cet été mettez en place des petites astuces/ points pour pouvoir vivre plus facilement des moments hygge!

  • Se Promener
  • Prendre le temps de cuisiner
  • Jouer
  • Visiter/Apprendre
  • Sortir de sa routine
  • La joie des Hobbies
  • Aménager son chez-soi
  • Donner du temps aux autres
  • Se rapprocher de la nature
  • Ralentir et ne rien faire

Pour continuer

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
16 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.