Pourquoi la nature nous fait du bien? Danemark, Hygge et Nature!

Le hygge se vit majoritairement chez soi, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas le rencontrer en dehors de notre habitation. Car la nature peut jouer un rôle dans la recherche du Hygge, grâce aux bienfaits que cette dernière peut nous apporter. Elle nous fait du bien, et le hygge va aussi nous aider à y accéder encore plus.

La nature qu’est ce que c’est? 

Je ne souhaite pas rentrer dans une discussion sur la définition de la nature, suivant la façon dont on l’aborde que cela soit d’un point de vue philosophique ou autre. Mais juste partager ce qu’il y a pour moi derrière ce mot;

Quand on parle de nature, on pense souvent, grandes plaines d’herbes folles, forêts en campagne, montagnes, l’océan.

On pense nature sauvage, grandes étendues non touchées par l’humain.

Pourtant la nature est aussi à côté de nous dans nos villes, nos villages, parfois modelée par l’humain.

Quand je parle de nature, ce n’est pas seulement de cette nature sauvage, mais tout ce qui est englobé dans cette dernière : les éléments, la faune et bien sur la flore! C’est le côté sauvage, mais aussi celui qui est à côté de chez nous, parfois même en ville.

Un jardin des fleurs et déjà c’est un petit bout de nature qui pointe le bout de son nez. 

Bouton de Dahlia prêt à fleurir dans un jardin

Pour le hygge, la nature ce sont ces deux définitions: la nature sauvage, et celle qui se trouve juste à côté de nous.

Dans le deuxième point, je vois la nature comme un tout, nous faisons partie de cette dernière, mais il faut parfois repérer les signes pour la voir.

Car si on est très sensible à la nature sauvage, on oublie ou ignore, celle qui est à portée de main.

La nature se retrouve dans

  • La pâquerette qui a poussé entre deux blocs de béton.
  • Les traces de baves qu’un escargot a laissé.
  • Le roucoulement d’un pigeon.
  • Et même dans le moustique qui vient vous embêter le soir (ce dernier coté de la nature n’est pas celui que j’apprécie! Ce n’est pas du tout hygge 😉 ).
  • Un faucon en pleine ville en train de manger un pigeon (ce jour-là a été une belle leçon de vie pour mes filles).
  • Des oiseaux qui chantent toute la journée.
  • Les abeilles qui vont nous permettre d’avoir d’un miel ( à Copenhague, il y a dans chaque “arrondissement” des ruches produisent du miel que l’on peut ensuite acheter. Celui de là où j’habite est mon préféré au niveau goût. Une loi au Danemark fait qu’il y est interdit d’utiliser des pesticides à une certaine distance des habitations, permettant ainsi à la nature de se développer plus sainement, et à notre santé de ne pas être touchée plus qu’elle ne l’est déjà).
5 Petits escargots (trouvés sur mon vélo)

Les Danois et la Nature

Le Danemark n’est pas un grand pays, les villes ne sont pas si grandes et même à Copenhague en moins d’une heure, on se retrouve à la campagne.

La nature est accessible facilement pour tous. Parfois elle est travaillée par les mains humaines comme dans les parcs en villes, d’autres fois c’est moitié/moitié, la nature n’est que peu modifié comme dans certains parcs aux abords de la ville, et puis d’autres fois, elle est là sauvage!

Les danois ont un rapport généralement proche avec la nature. Car cette dernière prend une place spéciale dans leur société, l’éducation des enfants.

Bien sur comme en France en ville, le côté sporadique d’une approche de la nature est présent.

Mais c’est en fait un peu plus que cela

Plage à Møn avec au fond ses falaises de craies.

La nature comme outil d’éducation.

La nature fait partie de la vie des Danois, que cela soit à travers les parcs dans la ville ou le rapport qu’ils peuvent avoir avec elle.

Et dès tout petits, les enfants Danois sont habitués à être dehors.

Cela se traduit par des landaus sur les balcons, dans les cours, ou les jardins que l’on peut apercevoir durant la journée. 

Simplement parce que c’est la façon dont beaucoup de bébés danois font la sieste, en extérieur même quand il fait froid. Ils sont suffisamment protégés et ils dorment mieux qu’en intérieur. Même à la crèche quand c’est possible, la sieste se fait dehors ou dans un endroit semi-protégé. 

En grandissant ce contact avec la nature perdure. Tout d’abord avec les crèches et garderies qui ont un accès à la nature quand c’est possible.

Une de mes filles allait dans une crèche en ville, dans un immeuble, et une semaine sur deux, le matin, un bus venait chercher le groupe dans lequel elle était, et ce dernier était emmené “en forêt” , dans une crèche bis (skovbørnehaver) mais avec un accès direct à la nature. Et les enfants passaient ainsi leurs journées dehors.

Ce n’est pas grave que les enfants se salissent, se mouillent, ils ont les tenues faites pour!

Mais ce contact avec la nature, leur permet une chose merveilleuse: expérimenter!

Et cela tout en renforçant leurs défenses immunitaires. En effet en passant la majorité de leur journée dehors, les enfants sont moins sujets à tomber malades que les enfants passant la journée dans un espace clos.

Un enfant en sortie de classe accroupi en train de cocher les fleurs vues sur une feuille.

Découvrir! Apprendre! Tout en étant dans un cadre.

Et même dans l’école Française à Copenhague, dans laquelle mes enfants se trouvent, les sorties aux parcs sont nombreuses, les classes vertes (bleues ou blanches) renforcent ce contact.

Mon aînée en seconde a eu un cours d’histoire-Géo danoise à l’extérieur il y a quelques jours. C’était aussi un moyen pour la professeure de renouer des liens avec ses élèves après quasiment 2 mois sans les voir de visu.

Ce contact avec la nature pour les enfants danois, leur permet de goûter à la liberté!

En grandissant, le rapport avec la nature change.

A l’adolescence, les parcs deviennent des lieux de rendez-vous, de partage. La nature passe un peu au second plan, même si elle offre un lieu pour favoriser le hygge.

Le contact prolongé avec la nature dans l’enfance permet d’expérimenter, de prendre confiance en soi, de stimuler la curiosité, de découvrir et d’apprendre.

En laissant les enfants avoir une certaine liberté dans leur rapport avec la nature, cela permet de poser des fondations fortes dans leur construction du futur adulte qu’ils seront.

Les bienfaits de la nature pour les danois sont donc les suivants:

  • Renforcer les défenses immunitaires
  • Offrir une certaine autonomie
  • Permettre d’expérimenter, tester
  • Apporte une façon différente d’apprentissage
  • Stimule la curiosité
  • Aide à grandir en ayant confiance en soi

Pourquoi la nature nous fait du bien? Et quel est le lien avec le hygge?

Pour rappel, le hygge est ce qui désigne la vision du Bonheur pour les danois.

Il se vit à travers nos émotions : il représente les moments où l’on ressent les émotions suivantes:

  • Contentement
  • Plénitude
  • Bien-être
  • Bonheur/joie
  • Gratitude

Il se retrouve dans les moments où l’on peut être soi, vraiment soi.

Un plaisir pour les yeux

La nature nous fait du bien, tout d’abord par les paysages multiples et diversifiées qu’elle nous propose. C’est un plaisir pour les yeux qui s’offre à nous. Nous nous sentons émerveillés devant certaines vues, certains coins de nature. Impression de vivre quelque chose de privilégié.

La nature nous fait sentir privilégiés de pouvoir être témoin de ce qu’elle nous offre.

Quelle gratitude devant ces moments, odeurs, paysages et vues!

Coucher de Soleil sur Ocean Beach à San Francisco

Liberté et paix intérieure

La nature nous apporte un sentiment de liberté: pas de carcans de la société, on peut s’imaginer seul-e au monde.

Un sentiment de paix intérieure, à l’écoute des bruits de la nature peut être ressentie! Hyggelig n’est ce pas?

Je ne me lasse pas d’écouter merles et mésanges chanter dans mon jardin. Et j’apprécie tout autant le bourdonnement des insectes dans les champs de fleurs. Parfois même le silence, celui ou l’on n’entend plus la vie humaine, juste le bruit de la nature, soit fort ou soit si petit qu’il faut tendre l’oreille, va nous amener cette paix intérieure.

Face à la nature nous sommes remis à notre place d’infiniment petit face à l’infiniment grand qu’est la nature. Cela nous oblige à être humble. À peut-être accepter notre fragilité, le fait que l’on n’est pas parfait.

Pour moi, la nature nous oblige à nous accepter avec nos défauts. Et nous pousse à essayer d’être meilleur pour la protéger.

Être au contact avec la nature, nous permet aussi de garder les pieds sur terre ou plutôt de rester dans l’instant présent. Elle nous permet de voir le temps défiler à travers les saisons, je trouve que c’est une bonne façon de nous ancrer dans l’instant présent.

Nature en Savoie

Vivre l’instant présent

Rester dans l’instant présent, c’est ce que fait le hygge, en nous obligeant à voir et à vivre ce qu’il y a autour de nous.

Le contact avec la nature apporte un plus au hygge. 

Le hygge se vit de plusieurs façon, seul-e ou au contact des autres. On le découvre à travers des moments “cosy” mais aussi lorsque que l’on vit ses propres passions.

Certaines de ces passions se déroulent en extérieur au contact de la nature: faire du sport, se dépenser physiquement, lors de balade, à ski, sur un vélo, en courant, en marchant, en parapente,… .

Cela peut être aussi un moyen de socialisation: se retrouver dans un champs pour faire un feu de bois, faire partie d’un groupe de marche, …

Cela peut dire rester des heures au même endroit pour observer, prendre en photo, oiseaux et animaux,…

Tous ces exemples peuvent être une façon de vivre le hygge.

Toutes ces activités prennent leur essence dans la Nature, et sont aussi un moyen de ressentir le Hygge.

Vue sur une mer de nuage depuis une piste de ski (7laux)

Accueillir les bienfaits que la nature nous offre

Le hygge comme la nature ont une place importante dans la société Danoise.

La nature nous offre la possibilité de se relaxer, de lâcher prise, de se sentir libre, de laisser pour un moment les soucis, tracas et charges mentales de côté.

Elle nous offre une parenthèse dans notre vie, nous permettant de nous ressourcer, d’atteindre une sorte de paix intérieure et d’accéder ainsi à des moment hygge ou seuls contentement, joie et bien-être prennent place dans nos émotions.

Mais en même temps, Vivre le Hygge, nous permet d’être plus sensible au moment présent, de faire attention aux petits détails, petites choses qui nous entourent.

Et dans ces petites choses nous sont souvent révélés des bouts de nature. Celle discrète, à laquelle nous sommes tellement habitué que nous n’y faisons plus vraiment attention.

Avec le hygge nous redécouvrons une facette de la nature, nous réapprenons à apprécier cette dernière. Et ainsi nous pouvons aussi en tirer les bienfaits qu’elle offre, même si c’est à une échelle plus petite. Cette dernière est tout aussi valide dans les émotions qu’elle provoque en nous.

Lune en plein jour

Récapitulatif

Voici tout ce que la Nature peut nous apporter:

  • Plaisir des Yeux
  • Sentiment d’être privilégié (être témoin de sa beauté)
  • Paix intérieure
  • Sentiment de liberté
  • Aide à s’ancrer dans l’instant présent
  • Remet notre humanité à une place plus humble
  • Permet de se ressourcer
  • Accéder au Hygge

La nature nous fait du bien, que cela soit par son côté “sauvage” que par sa présence dans notre vie de tous les jours. Il faut juste ouvrir ses sens pour l’accueillir!

” Cet article participe à l’évènement “Pourquoi la Nature nous fait du bien ” du blog Plus de vert less béton. Le thème me semblait très intéressant car lié au Hygge. J’apprécie beaucoup ce blog, mon article préféré est celui-ci. Car les sons de la nature sont pour moi un des moyens de ressentir le Hygge“

Et si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
4 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.