Sankt Hans : Hygge et Sorcières

Sankt Hans, la saint Jean Danoise, est aujourd’hui une tradition qui permet de passer un bon moment hygge, que cela soit en famille, avec ses amis, ou même seul au milieu d’une foule.
C’est une tradition que les Danois fêtent quel que soit le pays dans lequel ils se trouvent!
Pour ma part j’ai fêté Sankt Hans au Danemark, bien sûr, mais aussi en France à Paris et aux Etats-Unis à San-Francisco.
Cela montre son importance et sa place dans la culture danoise.
Mais elle contient un élément qui aujourd’hui peut sembler “non-approprié”.

Je vous invite à me suivre aujourd’hui pour connaître un peu plus cette fête.

NOUVEAU: un groupe Facebook a été créé!
Venez nous y rejoindre et partager ce qui constitue votre hygge !

L’origine de Sankt Hans.

Hans (Hans est une abréviation de Johannes qui correspond à Jean en Français) et sankt veut dire saint.

La Sankt Hans étant donc la Saint Jean.

Sankt hans se fête le 24 juin chaque année.

Mais les fêtes de la Saint Jean sont souvent fêtées la veille au soir, le 23 juin.

Et la Sankt Hans au Danemark se fête aussi le soir du 23 juin.

Le 24 Juin représenterait la naissance de St Jean Baptiste qui est né 6 mois avant la naissance de Jésus. Nous savons maintenant que Jésus n’est certainement pas né en Décembre ni le 24 décembre. Cette date ayant été choisie au 6ème siècle. 

Donc au final, nous ne connaissons pas la date de naissance de St Jean. Comme la naissance de Jésus, qui s’appuie sur des fêtes célébrant le solstice d’hiver. La St Jean va être associée au solstice d’Été et aux cultes du soleil et autres fêtes “récupérées » par le christianisme.

Solstice d’été et Sankt Hans

D’ailleurs en Suède, ce n’est pas vraiment la Saint Jean qu’ils fêtent, mais plutôt le solstice d’été. C’est la fête du Midsommar (le milieu de l’été). Qui est d’ailleurs associée à la Saint Jean pour beaucoup de personnes.

Toutes les fêtes de la Saint Jean liées aux Solstices d’été ont lieu entre le 20 et 25 juin. Les dates peuvent parfois fluctuer comme pour le Midsommar suédois.

Il est à noter que le solstice d’été a généralement lieu le 21 juin. Et si pour moi française, le 21 juin est synonyme du début de l’été (et de la fête de la musique), il n’en est rien pour les danois!

En effet, les danois considèrent que l’été commence le 1er juin (ce qui donne à la maison des discussions interminables sur qui a raison… chacun des enfants choisissant son camp, fr ou dk!)

Sankt Hans et feu de bois

Le premier texte connu  parlant des fêtes de Sankt hans au Danemark fait parti d’un recueil “Histoires des peuples du Nord” (Historia de gentibus septentrionalibus) écrit en 1555 par le Suédois Olaus Magnus

Ces Sankt Hans sont décrites comme étant des moments joyeux ou tout le monde se réunissait autour de feu de bois, chantait, dansait et faisait des blagues.

Petit rappel: Depuis 1397 jusqu’en 1523, la Suède, la Norvège et le Danemark étaient un seul pays avec un roi Danois  (voir l’histoire du Hygge) .

Les traditions et légendes liées à Sankt Hans varient suivant l’endroit du Danemark où elles ont lieu. Et elles sont parfois partagées avec leurs voisins Suédois et Allemand.

Voici 2 traditions et une légende parmi toutes celles qui ont existé:

  • Fabrication de couronnes de fleurs (comme pour le Midsommar Suédois, qui est très tourné vers la nature. Pour en savoir plus, cliquez!)
  • Décoration d’un arbre choisi par la ville/village “midsommertrae”, ou bien d’un arbre sacré (appelé aussi sage). Les arbres sages “Kloge træer” étaient des arbres creux. Qui sont connus pour leur pouvoir de guérison (surtout pendant la Sankt Hans).
  • Le ver de Sankt Hans « Sankthansormen » : Un animal bien réel intégré dans la légende! Le Sankthansormen est en effet un ver luisant /luciole (Lampyris noctiluca).
    La légende veut que la nuit de la Sankt Hans, le ver cherche à piquer les jeunes femmes célibataires pour qu’elles soient enceintes.

Valborgsaften et Sankt Hans.

La nuit de Walpurgis “Valborgsaften” (nuit du 30 avril au 1er mai), est surtout connue comme une fête allemande a été aussi célébrée au Danemark. D’ailleurs aujourd’hui encore quelques pays dont la Suède la célèbre (mais pas le Danemark).
C’est une nuit célèbre parce que liée aux Sorcières.

C’était à la base une fête qui célébrait les beaux jours qui arrivaient à travers les déesses et dieux païens du printemps. Mais l’église essayant de la supprimer lui a donné des références beaucoup plus sinistres. Et ce qui fait que c’est considéré comme étant la nuit du sabbat des sorcières, nuit empreinte de magie.

De grands bûchers sont allumés ce soir-là et les personnes dansent autour où à côté.

A la fin du 19 ème siècle, des figurines de pailles commencent à être brûlées sur le bûcher pour symboliser le mal. Pour ensuite devenir plus spécifique, en précisant que cette figurine était celle d’une sorcière.

Il semblerait qu’au Danemark, certaines particularités de cette fête aient été intégrées à la Sankt Hans, dont le bûcher et le lien aux sorcières.
Aujourd’hui elle n’est plus fêtée au Danemark à part par les personnes suivant le paganisme, Wicca (et par certains musées).

D’après Wikipédia, le moment où les deux fêtes se sont mélangées, correspondrait au début du 18ème siècle, quand le calendrier aurait été reculé de 11 jours.
Et 11 jours au printemps au Danemark, cela veut dire de grandes différences de températures…Et donc il faisait plus froid à Valborgsaften.
Ce qui est beaucoup moins sympa quand on passe un moment assis dehors, même près d’un feu!

Sankt Hans et les sorcières

Toutes ces fêtes liées au changement de saison /solstice d’été, sont réputées pour favoriser le lien avec les forces de l’univers. Les plantes ramassées cette nuit-là auront des propriétés plus puissantes (surtout par rapport au pouvoir de guérison de ces dernières). La magie est palpable.

Et donc que Sankt Hans serait particulièrement apprécié par les sorcières.

Chasse aux Sorcières au Danemark

Le Danemark n’a pas évité la chasse aux sorcières. Même si les procès de sorcières étaient plus le fait du Roi que de l’Église contrairement aux autres pays Européens.

Entre 1536 et 1686, environ 1000 procès contre des sorcières / sorciers ont eu lieu et ont abouti à une condamnation. La population danoise est estimée comme étant de 500.000 personnes à cette époque.

Sur la même période, il y a eu dans toute l’Europe environ 50.000 procès de sorcières.

Sur ces 1000 personnes, 600 ont été jugées sur une période de 8 ans entre 1617 et 1625 (en gros une sorcière brûlée sur un bûcher tous les 5 jours).
Cette intensification des procès est le fait du Roi Christian IV. Car il instaura une loi interdisant la pratique de la sorcellerie, blanche ou noire. La sorcellerie dite « blanche » était acceptée, faisant partie d’une longue histoire de traditions.

On dit chasse aux sorcières, mais au Danemark, sur les 1000 personnes brûlées suite à leur procès, 100 étaient des hommes. Il n’y a pas eu de cas d’enfant sorcier brûlé comme cela pu être le cas dans certains pays comme la Suède ou le sud de l’Allemagne.

La dernière sorcière condamnée à mort l’a été en 1693.

Et ce n’est qu’en 1866 qu’il est devenu illégal de tuer des sorcières, quasi 150 après la fin de ce qu’on appelle la chasse aux sorcières.

Comment peut-on passer d’une histoire sanglante à une tradition hygge?

Sankt Hans comme nous l’avons vu est faite de pleins de différentes coutumes (et légendes), parfois prise à d’autres fêtes.

Ce n’est que vers le tout début du 20ème siècle que la fête de Sankt Hans telle que l’on la connait aujourd’hui apparaît.

Un moment hygge, souvent avec un pique nique, autour d’un bûcher sur lequel se trouve une figurine représentant une sorcière que l’on brûle, et où l’on chante une chanson:  Midsommervise, Vi elsker vort land (la chanson du solstice d’été : nous aimons notre pays).

Sankt Hans fait vraiment partie de ces fêtes hygge pour les danois!

Chaque commune organise sa Sankt Hans, voir même parfois c’est organisé par quartier.
Et énormément de personnes viennent participer à cette dernière.
D’ailleurs le quartier ou j’habite, nous avons reçu des invitations avec les festivités avec la chanson écrite au dos!

Midsommervise

Cette chanson « Vi elsker vort land » a été écrite en 1885 par Holger Drachmann. Et mise en mélodie la même année par Peter Erasmus Lange-Müller. 

En 1980, le groupe Shu-bi-dua présenta une nouvelle version de cette chanson sous le nom de Midsommersangen.

Laquelle des deux versions préférez-vous?

Aparté: La sorcière aujourd’hui dans notre société

L’image de la sorcière, vieille, méchante (et souvent « moche ») véhiculée par l’Eglise, les contes et dessins animés, commence à plus que se craqueler.

La montée de la religion wicca et de croyances et religions liées au paganisme contribue à cette vision de la sorcière qui change. Comme Ásatrú (Asetro en Danois) qui est reconnue comme une religion à part entière au Danemark.

C’est même pour certains devenu un phénomène de mode (avec par exemple la vente de kit pour sorcières sur amazon). 

Être sorcière aujourd’hui a une signification bien plus complexe que le basic “bien/mal”.
Ce n’est plus simplement lancer des sorts et faire des potions.

C’est :
Suivre les cycles lunaires pour vivre d’une meilleure façon sa vie de femme peut-être considéré aujourd’hui comme suivre certains aspects de ce qu’est une sorcière. Étudier les plantes, leurs propriétés médicinales et les ramasser pour les sécher, faire des macérâts,… Tout cela peut faire partie pour certaines personnes de ce qu’est une sorcière.

Enfin la sorcière d’aujourd’hui n’est plus cette figure servant d’épouvantail pour faire peur. 

Les sorcières aujourd’hui sont présentes dans notre société et font entendre leurs voix.

Politiquement correct ou pas?

Est-ce toujours politiquement correct de brûler une sorcière même si ce n’est qu’une effigie?

Et en effet, aujourd’hui encore, les danois brûlent une figurine représentant une sorcière sur un bûcher.
Elle n’est parfois représentée que par un chapeau pointu. Et par contre à d’autres endroits, il s’agit vraiment d’imiter la forme du corps. Ce qui est assez perturbant de loin… Cela donne complètement l’impression que c’est une personne qui est brûlée!
Et les cendres qui peuvent voler jusqu’à nous comme s’il neigeait une fois le bûcher presque fini, apporte un petit côté irréel, bizarre.

Dans la société danoise, c’est un débat qui revient souvent. Mais la majorité de la population est pour la continuité de cette tradition.

En tant que Française, j’ai des sentiments très mitigés sur ce fait :
En effet quand il s’agit de brûler un tas de paille qui ne ressemble en rien à une sorcière à part le chapeau, je peux passer outre la symbolique qui est derrière.
Mais quand la figurine ressemble à un être humain de loin, cela me mets mal à l’aise.
Car la symbolique prend un autre sens : considérer les sorcières comme des êtres liés au mal. Mais aussi comme des humains et non pas seulement comme un personnage fictif de conte de fée.

Et comme je sais qu’aujourd’hui, il y a des personnes qui se considèrent comme “sorcières” “sorciers”, je trouve que cela peut être offensant (mais ce n’est que mon avis).

Tradition à tout prix


Mais comme dit précédemment, Il y a régulièrement des danois demandant l’arrêt de cette pratique symbolique dans les médias, et de faire un feu sans sorcière, mais ils restent minoritaires.
La majorité des danois ne voient pas la relation entre les personnes se disant sorcières aujourd’hui, et le mannequin de paille brûlé. Donc ils ne peuvent pas imaginer que cela peut être offensant. Je pense aussi qu’ils ne se posent même pas la question tout simplement. Pour eux c’est comme pour le chat noir de Fastelavn (cliquez ici pour lire l’article).

Et surtout les danois sont extrêmement attachés à leurs traditions. Ainsi ils n’acceptent pas facilement le changement quand il s’agit de ces dernières.
Alors que les traditions de ces dernières ont pourtant elles aussi évoluées avec le temps. Le fait de faire brûler une effigie de sorcière est en fait récent par rapport aux siècles précédents.

En conclusion

Malgré la symbolique derrière le fait de brûler une effigie de sorcière, Sankt Hans reste une fête très hyggelig. 


C’est un moment qui rassemble les danois. C’est avant tout l’occasion de passer un moment spécial avec des amis, sa famille, de chanter, rire. Et de juste profiter de ceux qu’on apprécie.
A l’étranger, ça permet également de rassembler la communauté danoise et de fêter ce moment ensemble.

En 2020, suite aux mesures prises à cause du covid, la Sankt Hans a été annulée.
En 2021, les grands rassemblements n’étant toujours pas autorisé, cela se fera à plus petite échelle. L’organisation doit être privée, comme celle de notre quartier.

Et pour finir sur une note plus légère, voici deux proverbes danois liés à Sankt Hans (et à la pluie!).

  • « Regner det sankthansaften, da skal det regne seks uger derefter. »
    S’il pleut le soir de la Saint Jean, il pleuvra six semaines plus tard.
  • « Jo mere det regner på sankthansaften, des mindre vokser hasselnødderne. »
    Plus il pleut le soir de la saint Jean, moins les noisettes poussent.

Pour continuer

Pour connaitre un peu mieux le Danemark à travers certains de ses desserts: c’est ici

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cette vidéo est faite pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
8 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.