Ressentir le hygge! Partie 2 : Émotions et Hygge

Voici la suite de l’article Ressentir le hygge!
Lors de cette première partie, j’ai partagé ce qui m’avait donné envie de faire cette série d’articles.
La rencontre avec un marchand de glace ambulant et de sa propre réflexion sur le hygge. Cette dernière avait fait éclore en moi plusieurs interrogations que je partageais.
Dans ce nouvel article “Émotions et Hygge”, je me penche directement sur les émotions et les sentiments liés au hygge.
Et plus précisément sur la question: Peut-on apprendre le Hygge?

Pour lire la première partie : c’est ici !

Est-ce que tout le monde ressent des émotions?

La question est un peu plus compliquée qu’elle ne paraît, parce que les émotions font partie intégrante de nous. Comme on sait aussi que les animaux ressentent des émotions.

La grande majorité des personnes ressentent des émotions.

Il y a par contre, il y arrive qu’il y ait des personnes ayant des syndromes qui sont liés au non-ressenti de ces dernières.

  • L’apathie : qui est un état qui “bloque” les émotions. Ce qui fait qu’une personne apathique sera indifférente par rapport à beaucoup de choses de sa vie.
    Définition du petit robert: Incapacité d’être ému ou de réagir (par mollesse, indifférence, état dépressif, etc.).
  • L’alexithymie : qui est le fait de ne pas savoir nommer les émotions ressenties.
    Definition wikipédia: L’alexithymie est une difficulté à identifier, différencier et exprimer ses émotions, ou parfois celles d’autrui. 
  • On entend aussi souvent dire que les personnes comme les personnes narcissiques, les psychopathes ne ressentent pas d’émotions. D’après ce que j’ai pu lire, ce n’est pas tout à fait vrai, c’est plus un manque d’empathie par rapport aux émotions des autres. Mais leurs émotions à eux sont bien présentes (ou au moins certaines).

On peut donc dire que la majorité des personnes ressentent des émotions. Mais qu’il est parfois difficile de les identifier, de les nommer, ou même pour certains de les accepter.

Est-ce que les émotions s’apprennent?

Quand je pose cette question, la formulation correcte est plus : est-ce qu’il est possible d’apprendre à identifier et nommer les différentes émotions que l’on ressent?

Ceux qui ont des enfants connaissent sûrement déjà la réponse à cette question.
Car leur-s enfant-s ont peut-être fait un cycle en maternelle autour des émotions et comment les reconnaître.

D’ailleurs les personnes ayant de l’alexithymie peuvent avec l’aide de professionnels, travailler sur les émotions pour savoir les départager, puis ensuite les nommer.

Voici un article très intéressant sur l’alexithymie si cela vous intéresse comme sujet.

L’apprentissage des émotions est donc possible.
C’est normalement quelque chose que l’on apprend enfant, sans forcément s’en rendre compte à travers l’éducation. Et qu’ensuite l’école va renforcer.

Savoir reconnaître ses émotions, les identifier, les nommer, est quelque chose de très important pour le développement de l’enfant. Mais aussi pour toutes les interactions sociales que l’on a ensuite durant toute notre vie.

Savoir identifier ses émotions aide à connaître ses propres failles

Le hygge est-il une émotion?

Alors c’est un peu une question piège, car le hygge prend ses racines dans des émotions, mais ce n’est pas une émotion à proprement parler, comme l’est l’amour ou la joie par exemple.  Cela se rapproche plus d’un sentiment ou d’un mix de sentiments tirés de plusieurs émotions.

On parle d’ailleurs de 6 émotions de base :

  • Joie
  • Tristesse
  • Peur
  • Colère
  • Surprise
  • Dégoût 

Mais certains scientifiques vont jusqu’à en nommer 27 dont

  • Envie (Jalousie)
  • Honte
  • Amour
  • Émerveillement
  • Calme (sérénité)

De ces émotions vont découler des sentiments qui vont influencer parfois notre humeur. (Mais les sentiments peuvent aussi provoquer des émotions dans certains cas).

Les sensations sont la preuve physique de nos émotions, comment le corps réagit.

Voici un article qui explique très bien les différences entre émotions, sentiments, sensations et humeur (en s’appuyant sur un livre d’isabelle Filliozat)

Joie, Bonheur, Hygge

Les hormones du bonheur

En parlant d’émotions, on peut aussi approfondir (un petit peu), en parlant d’hormones. J’ai lu que certains les appellent “les messagères des émotions”, je trouve ce terme tout mignon.

Grâce à la recherche, on connaît mieux ces différentes hormones et l’influence qu’elles peuvent avoir sur nous même.

Une scientifique Californienne, Loretta Breuning, a défini quatre d’entre elles comme étant les “hormones du bonheur” (dopamine, ocytocine, endorphines et sérotonine).
Et il est possible de provoquer leur activation, il faut juste connaitre quelle action a la possibilité déclencher chaque hormone.

Pour approfondir et connaître quelques actions permettant de déclencher ces hormones, je vous invite à cliquez pour lire cet article.

Émotions et Hygge

Le hygge s’appuie sur essentiellement sur trois émotions: Joie, Amour et surprise. Et sur certains sentiments qui sont liés à ces émotions. 

  • Joie: Ressentir du bonheur, être heureux.
  • Amour : Apprécier quelque chose, peut-être tourné vers soi ou vers les autres.
  • Surprise : Ici c’est plus le fait de toujours regarder autour de soi, comme si c’était la première fois qu’on voyait ces choses. Garder un élément de surprise au lieu de faire rentrer ces choses dans l’ensemble “acquis” dont on ne fait plus attention.

J’ajoute à cela une autre émotion : la sérénité qui est pour moi un mélange de paix intérieure et de joie.

Dans mon article sur la définition du Hygge, voici ce que je notais:

“Le hygge se révèle quand on ressent les émotions suivantes: Joie, Bonheur, Bien-être, contentement, plénitude et gratitude, lorsqu’on peut être soi tout simplement.”

Vivre le hygge

Quelle intensité dans les émotions?

Les émotions et sentiments liés au Hygge sont toujours positives dans le sens qu’elles nous font du bien.

Mais elles ne sont pas forcément toujours faites de ce qu’on pourrait appeler les émotions fortes et des hormones les provoquant! 

On peut bien sûr ressentir le hygge dans des moments de grande joie, quand on a le cœur qui déborde d’amour, quand on découvre quelque chose de tellement beau qu’on en a le souffle coupé,…
Mais ces instants ne se vivent pas tous les jours.

Un mariage est souvent un moment rempli d’émotions fortes et de hygge!

Le hygge prend souvent sa source dans les petites choses, c’est parfois le résultat de plusieurs facteurs différents (lieu, ambiance, personnes avec qui on est, aménagements fait pour nous mettre à l’aise,…). 

Le ressenti dépend d’ailleurs de la lecture que l’on va faire, de l’importance qu’on peut lui donner, mais aussi du fait de savoir reconnaître et identifier les émotions et sentiments liés.

Une personne qui ne va se focaliser seulement sur les moments qui apportent des émotions fortes et temporaires (qui peuvent être aussi hygge), ne va pas forcément réussir à identifier les autres moments de hygge.

Et c’est là qu’il est important de connaître ses émotions, de savoir les identifier, les décortiquer, les nommer et cela a tout instant de sa vie. Etre dans l’instant présent, en pleine conscience (au moins à certains moments). 

Car c’est seulement une fois que l’on a pris conscience de cela qu’on pourra trouver ce qui constitue le hygge pour soi. 

Identifier ses émotions pour reconnaitre les moments de hygge

Apprendre le hygge?

Comme pour les émotions, on ne peut pas vraiment “apprendre” le hygge, mais plus apprendre à connaître les émotions qui constituent le hygge.

Le hygge ne se “provoque” pas, mais on peut essayer de créer des ambiances, des moments pour qu’il apparaisse, comme on peut le faire pour relâcher certaines hormones.

On peut apprendre ce qui pour nous va nous apporter du hygge.

La nature (prendre l’air), le sport, la nourriture, les hobbies, les contacts sociaux,… et encore d’autres sont des portes ouvertes pour le rencontrer.

Pour commencer on peut faire la liste de ce qui nous rend heureux.
Qu’est-ce que le bonheur pour vous?

Puis approfondir, mettre des mots sur les situations, les instants, moments, lieux,… pour trouver les petites choses simples qui nous accompagnent dans la vie de tous les jours. Ces petites choses qui font partie de ce qui nous rend heureux.

Ensuite on peut faire plus activement attention à ces choses, ressentir de la gratitude pour leur présence.

Gratitude pour les moments partagés : ici sortie familiale au festival médiéval. C’était hyggelig!

En Conclusion

Pour moi, il est tout à fait possible d’apprendre le hygge, en apprenant à se connaitre ainsi que ses émotions. Et en déterminant ce qui le constitue pour nous.

Est-ce que vous êtes d’accord avec ma conclusion ou avez-vous un point de vue différent?

Maintenant que cette question est résolue, il reste les suivantes qui ont découlé de cette discussion sur le hygge.

  • Le hygge c’est personnel, cela ne se partage pas.
  • Le hygge est différent pour tous, à quoi cela sert de le partager?

La suite au prochain article 😉

Pour continuer

Voici la définition du hygge ! 

Vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge ? Cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
12 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.