Ressentir le hygge!

Voici la première partie d’une réflexion personnelle, sur le hygge, les émotions, le ressenti personnel et le fait de partager sur ces derniers.
Qu’est-ce qui m’a donné envie de faire cet article sur le fait de ressentir le hygge? Aujourd’hui, je vous présente ce qui a déclenché l’idée de cette suite d’articles.

Marchand de glace ambulant

Il y a quelques jours, alors que j’étais descendue pour acheter des glaces au marchand de glace, j’ai discuté hygge avec lui.

Et cela m’a donné envie de faire un article sur le fait de ressentir le hygge.

Tout d’abord, quand je parle de marchand de glace, je parle de petites camionnettes qui se baladent partout dans Copenhague, et qui font sonner leur cloche pour prévenir les riverains des différents quartiers, qu’ils sont là.

En ce moment, c’est le mardi soir vers 19h qu’une de ces dernières passe dans notre quartier (et elle s’arrête quasiment devant notre maison!).

Marchand de glace ambulant Hjem is (Glaces maisons)

Un commerce hygge!


C’est pour moi une de ces petites choses que je considère comme hygge. Entendre ce “ding ding” l’annonçant, me met tout de suite de bonne humeur, que l’on soit en hiver ou en été.


Cela a à mes yeux un petit cachet de je ne sais quoi, une particularité qui a des airs de Madeleine de Proust sans que j’ai connu cela pendant ma jeunesse, à part à travers des livres et bandes dessinées.

Mais je sais que d’autres en France et ailleurs ont grandi aussi avec ces derniers. Et que leur parler de marchand de glace ambulant faisait remonter des souvenirs souvent pleins de hygge.

NOUVEAU: un groupe Facebook a été créé!
Venez nous y rejoindre et partager ce qui constitue votre hygge !

Au présent


Me voilà donc en train d’acheter des glaces, avec une de mes filles. 

Après avoir payé, je demande au vendeur si je peux prendre son camion en photo, car pour moi c’est hygge.

Et là, je précise que j’ai un blog sur le hygge en français.

Il accepte, mais me dit que pour lui le hygge c’est quelque chose qui se ressent. Que c’est tellement personnel que cela ne peut pas vraiment se partager. C’est différent pour chacun, et chacun le ressent différemment. La façon dont il en parlait, c’était vraiment quelque chose de fort mais aussi excessivement personnel.

Un peu comme si pour lui, c’était impossible de partager vraiment sur le hygge, d’en parler pour l’expliquer, parce c’est quelque chose qui se ressent, qui est personnel!

Cette façon de penser m’a interpellé, surtout que justement ce que je fais ici sur le blog, c’est parler de hygge, de partager le mien, mais aussi de donner des pistes pour que d’autres trouvent le leur.

Et j’ai trouvé que son raisonnement avait certains points avec lesquels je suis tout à fait d’accord.
Sur le fond, c’est vrai, le hygge est quelque chose qui prend racine au fond de nous, c’est personnel, mais dans la forme, je voyais cela différemment.


Mais pourtant Meik Wiking qui est danois en parle parfaitement bien dans son livre sur le hygge.


Est-ce que c’est parce que je ne suis pas danoise? 
Dans ce cas-là, pourrait-on aussi me dire que je fais de l’appropriation culturelle? Parler de quelque chose qui ne fait pas partie intrinsèquement de ma culture, même si j’habite dans le pays où cette notion est apparu.


Si le sujet vous interesse, je peux en faire un article. N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires.

Trois questions me viennent alors à l’esprit :

  • Est-ce que les émotions s’apprennent? Sous-entendu : peut-on apprendre le hygge?
  • Est-ce que parce que quelque chose fait partie de notre bulle personnelle veut dire que l’on ne doit pas le partager aux autres? Sous-entendu : le hygge c’est personnel, cela ne se partage pas.
  • Si nos propres émotions nous sont personnelles et que chacun a ses propres émotions, est-ce que cela veut dire qu’on ne peut pas ressentir un lien avec celles des autres? Sous-entendu : Comme le hygge est différent pour chacun, à quoi cela sert-il de le partager?

La suite dans deux semaines!

Ces trois points me semblent donc importants à aborder:

  • Peut-on apprendre le hygge?
  • Le hygge c’est personnel, cela ne se partage pas.
  • Le hygge est différent pour tous, à quoi cela sert de le partager?

Car d’une certaine façon, c’est aussi réfléchir à la place de ce blog. Mais aussi surtout parce que cela me permet d’aborder des notions que je trouve très intéressantes.

Découvrir des points de vues différents du notre, est une richesse. Car cela nous oblige à agrandir le champ de nos pensées. On peut ainsi apprendre encore plus, et faire grandir notre empathie pour accepter que certains pensent différemment.

Et apprendre, c’est quelque chose qui est très hygge pour moi!

Êtes-vous prêts à faire un petit bout de chemin avec moi ?

Pour continuer

Parler de glaces vous donne faim? Venez faire un tour sur l’article des bolcher!

Vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, de me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
12 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.