20 Choses qui favorisent le hygge au Danemark

Cela fait maintenant quasiment 10 ans que j’habite au Danemark et 20 que j’y viens régulièrement.
Au fil des années, j’ai appris à apprécier certains aspects de la vie à Copenhague à travers mon filtre de française.
Voici donc 20 petites choses qui à mes yeux favorisent le hygge (ou qui l’ont favorisé dans le passé).
C’est une petite liste sans prétention qui reflète ma propre expérience. 

Bonne lecture.

1- Gratis børne bolle

Dans quasiment toutes les boulangeries danoises, si vous venez avec un enfant, vous avez la possibilité d’avoir un petit pain brioché (Bolle) gratuit pour ce dernier. Parfois, il faut le demander, parfois la personne qui sert, le propose. Et bien sûr cela dépend du stock qu’ils ont. Il m’est arrivé d’acheter plusieurs petits pains et de ne pas en payer un ou deux suivant le nombre d’enfants avec moi. Je ne sais pas s’il y a une limite d’âge, mais souvent les enfants à qui cela est proposé sont en dessous de 6 ans. Parfois, un parent rentre dans la boulangerie avec son enfant juste pour demander un “gratis børne boller” un petit pain brioché pour enfant gratuit”.
Cela pour moi représente bien la société danoise. 

2- Les drapeaux qui signalent un anniversaire, une fête…

Pour chaque fête, anniversaire, les drapeaux danois font leur apparition sur le pas des portes, sur les vitrines des boutiques, sur les bus… Comme le drapeau danois a une signification festive pour les danois, j’ai pris l’habitude de voir ces derniers comme des petites touches de bonheur qui parsèment la ville.
Les voir, met de bonne humeur, car on sait que les personnes les ayant mis vont vivre un beau moment en famille ou avec des amis.

3- Le fait que les gens ramassent les crottes de leur chien 

Après avoir habité dans certaines villes, ou il fallait parfois slalomer entre les crottes de chien, c’est super agréable d’être dans une ville ou la majorité des propriétaires de chien font leur part citoyenne et ramassent les déjections de leur animal.
C’est hygge de marcher dans des rues propres! 


4- Les gâteaux et plats saisonniers 

Les danois suivent beaucoup les saisons, certains produits ne sont donc disponibles que sur une courte durée.
Comme on ne peut les apprécier qu’à certaines périodes de l’année, ils prennent un goût particulier. On les savoure. J’accueille toujours avec joie les différents mois de l’année car souvent sont associés aux saisons et aux fêtes, des douceurs particulières.
Décembre est particulièrement riche avec les æbleskiver, gløgg et les petits gâteaux au pain d’épices enrobés de chocolat (mes préférés ceux avec du chocolat blancs) et bien sûr le repas de noël.

5- Le côté “kids friendly”

Maintenant mes enfants sont grands (ma dernière a 7 ans), mais quand ils étaient petits, c’est une chose que j’ai énormément apprécié. Le fait de savoir que ce serait facile de changer les couches, qu’une chaise haute est prêtée, et qu’il y a un menu spécial pour les enfants. Car en effet, quasiment tous les restaurants ont une chaise haute et une table à langer, des menus enfants. 
Les espaces pour bébés (pour les changer, leur donner à manger) peuvent aussi se trouver dans les parcs d’attractions, dans les grands magasins.
Et on commence aussi à voir apparaitre les tables à langer aussi dans les toilettes des hommes.

6- Tivoli et bakken

Un parc d’attractions en pleine ville, et un autre à moins d’une demi-heure, c’est Copenhague! Nous allons aux deux, même si aller à Tivoli est plus facile pour nous.

Voici d’ailleurs les articles que j’ai écris sur chacun d’eux :
Tivoli
Bakken

Tivoli

7- Les pistes cyclables. 

Ayant grandi dans les Alpes, vélo était surtout synonyme de montées et descentes! Passé un certain âge, autant les descentes cela allait, autant les montées, ce n’était pas mon truc. Et donc le vélo a très largement été mis de côté (et ce n’était pas à Paris (peu de pistes cyclables et donc dangereux) ou à San Francisco (même s’il y a une application qui permet de faire son trajet en évitant les montées) que j’allais m’y remettre.

Le Danemark, n’est pas tout plat, il y a pleins de petites collines, mais elles sont généralement faisables (quoi que, la montée du Zoo à Copenhague est un de mes cauchemars!).
Pour des questions de praticité, je me suis donc remise au vélo en arrivant ici sur Copenhague, et depuis c’est devenu une constante dans ma vie de tous les jours.

Le nombre de pistes cyclables fait que l’on a une sensation de sécurité.
Il est à noter que le vélo apporte une facilité pour visiter Copenhague sans prendre les transports en commun.

8- Les halles de Copenhague (Torvehallerne)

Après avoir habité à Lyon et profité des Halles Paul Bocuse, j’ai été ravie de voir Torvehallerne ouvrir à Copenhague. C’est un endroit dans lequel j’aime bien me promener, même sans faire d’achats (les prix sont plus élevés par rapport au supermarché).

Une vidéo très courte (#short) qui montre l’ambiance de ces dernières durant le mois de décembre.

Féérique, n’est-ce pas!?

9- La nature dans la ville 

Me promenant très souvent en ville avec mon mari, j’apprécie beaucoup le fait que la nature est accessible même au sein de la ville. Des petites poches de nature qui apportent un plus à la qualité de vie sur Copenhague. Et puis il y a aussi tous les parcs qui sont en périphérie de la ville et où l’on peut trouver de la nature plus sauvage.

Depuis Christiania, vue sur Amager un quartier de Copenhague

10- Faraos cigarer

Une de mes boutiques favorites à Copenhague. Je l’ai découverte lorsque je visitais mon mari en 1999-2000. D’une toute petite boutique en sous-sol au 22 Klosterstræde, jusqu’à devenir un des acteurs principaux au Danemark pour tout ce qui est : bandes-dessinées, jeux de rôles, mangas, figurines, jeux de société, et affaires pour les jeux grandeur nature et cosplay.
De mon côté c’est à la base la partie Bande dessinée qui m’a attiré, même si je visite aussi les autres boutiques : la première boutique est maintenant que pour la partie cosplay/GN, et dans la rue voisine, 4 boutiques ont vu le jour, chacune avec une spécificité.

11- Le fait d’enlever ses chaussures en rentrant dans un appartement/maison

Dans ma famille française, quand j’étais petite, nous gardions toujours nos chaussures au pied, même dans la maison. Surtout si l’on savait qu’on allait faire des allers-retours entre dehors et dedans (si on restait plus longtemps à l’intérieur ou que l’on allait dans les chambres, là on enlevait souvent les chaussures). 

Mais quand j’ai rencontré mon mari, une des première habitudes qu’il m’a transmise c’est justement d’enlever ses chaussures dans le hall d’entrée, voir devant la porte d’entrée quand on est en immeuble.

Et d’un point de vue propreté, c’est vrai que j’adhère. Les saletés de dehors ne rentrent pas dans la maison (ou moins en tout cas).
C’est devenu maintenant un automatisme quel que soit l’endroit où je vais (et quand je vais chez des français, je leur demande ce qu’ils préfèrent).

12- Les musées ont presque tous une section pour les enfants avec des activités.

Oh les souvenirs des musées parisiens avec des enfants…. La visite s’écourte parce que les enfants s’impatientent. Au Danemark, la plupart des musées proposent des activités, soit dans une salle propre à cela (et les adultes sont aussi les bienvenus), comme à Louisiana, un musée d’art moderne ou au musée national danois, soit au fil de la visite comme au musée du design, et soit avec une feuille ou un livret.


13- Le centre ville de Copenhague 

Le centre piéton de Copenhague n’est pas très grand, mais cela le rend très agréable. La rue principale strøget (streu è t) permet de relier la place de la mairie (et donc la gare centrale et Tivoli) avec Kongens Nytorv (et donc Nyhavn et ensuite Langelinie). Les bâtiments sont majoritairement anciens, il y a souvent pleins de monde et on peut accéder à pleins de choses différentes. Nyhavn est l’endroit parfait pour siroter une boisson l’après-midi ou en début de soirée. 

Nyhavn

14- Illums Bolighus


C’est un magasin qui vend à la fois des objets pour la maison et des objets de décoration.
On y trouve du design danois mais pas que.
Je pourrais y passer des heures! 

15- Les kanelsnegle (et autres viennoiseries)


Bon je suis gourmande! Les viennoiseries (wienerbrød) proposées ici au Danemark sont différentes de celles françaises par exemple. On y trouve des pains au chocolat et des croissants (mais c’est rare d’en trouver un comme dans une bonne boulangerie en france).
Mais ce sont celles d’ici qui vont plutôt retenir mon attention : kanelsnegle, frøsnapper, brunsviger et tebirkes sont mes préférés.
Manger une petite viennoiserie, en buvant un thé, hyggelig!

16- Les cimetières.

Les cimetières sont des endroits qui sont “vivants”.
C’est bien sûr un lieu de recueil pour les familles, mais c’est aussi un lieu de promenade.
Dans celui qui se trouve à côté de notre maison, on y croise, des vélos, des promeneurs, des personnes qui courent et des animaux (comme des écureuils). Il y a des pelouses (sur lesquelles on peut marcher ou s’asseoir), et des arbres.
Ce sont des endroits qui sont à la fois cimetières et parc.

17- L’architecture danoise 

Comme j’ai un diplôme d’architecte, je reste sensible à l’architecture. Et Copenhague est une ville qui est intéressante au niveau architecture. Que cela soit pour les bâtiments anciens que pour les plus récents.
Je prend autant de plaisir à me balader dans les deux.

Détails d’un bâtiment dans le quartier de Carlsberg.
L’article dessus est ici!

18- L’ambiance pendant tout le mois de décembre

Une de mes périodes préférées de l’année! Le mois de décembre est souvent froid, gris et pluvieux, et pourtant c’est aussi le mois ou la ville s’illumine. Une ambiance Noël se répand dans cette dernière, habitations, fenêtres, devantures, rues… Le julefrokost est une “institution”, on le fête en entreprise, avec ses amis, et sa famille. Certains ont leur emploi du temps de décembre bien rempli, sans espace libre, dès le mois de novembre!
Bref le mois de décembre c’est l’ambiance de Noël sur tout un mois!

19- Le fait que dès qu’il y a un rayon de soleil tout le monde est dehors

Le manque de soleil au Danemark peut être une réalité. Et donc les danois se sont adaptés: dès qu’il y a un rayon de soleil, ils sortent pour en profiter! Que cela soit pour se promener, faire du sport ou tout simplement profiter de ses amis. Les danois sont habitués dès leur enfance à vivre avec le temps danois, et à vivre dehors. Donc les moments de beaux temps après l’hiver sont pleinement appréciés.
Et moi cela me rend heureuse de voir toutes ces personnes profiter et apprécier ces moments.

20- Les camions des jeunes ayant passé leur bac.

Une tradition danoise qui est fort sympathique : lorsque les terminals ont passé le bac et eu leurs résultats, chaque classe loue un camion spécialement aménagé pour cela, le décorent avec des bannières résumant leur année. Et ils font avec le tour de toutes les maisons/appartements de ceux qui étaient dans ladite classe. Durant ces stops, les parents les attendent avec de la nourriture.
Ce qui fait qu’on les croise dans les rues de Copenhague fin juin, musique à fond et joie qui explose!

(Le côté négatif, c’est qu’ils boivent beaucoup d’alcool et sont souvent bourrés avant même la fin du tour.)

C’était donc 20 points qui pour moi peuvent favoriser des moments de hygge. Lesquels préférez-vous dans cette liste?

Pour continuer

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
9 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.