Apporter encore plus de positif dans sa vie.

Alors qu’en France un couvre-feu à 18h vient d’être instauré, ici au Danemark, nous restons libre de nos mouvements quelque soit l’heure, mais les possibilités d’activités se sont grandement réduites. Et le moral devient plus facilement négatif, d’où l’importance de savoir trouver des petits moments de bonheurs, des petits moments hygge en appréciant ce que j’appelle les petits riens.

Arriver à trouver les petits riens dans sa vie, c’est accueillir plus de positif dans cette dernière!

Je vous invite d’ailleurs à relire mon article sur hygge et confinement qui m’a servi d’inspiration pour ce post.

Il est malheureusement toujours d’actualité aujourd’hui.

Apprécier la beauté offerte par la nature

Qu’est ce que sont les petits riens?

Les petits riens sont pour moi tout ce qui nous entoure, ce qui fait partie de notre vie de tous les jours et auquel on ne prête pas attention quand on vit à 100 à l’heure, quand on est prisonnier d’un train train quotidien, ou bien quand on se focalise sur l’autre et le paraître par exemple.

Les petits riens, cela peut-être :
Des objets, des plantes, de tous petits détails, des musiques, une odeurs, des moments partagés, des moments observés, cela peut-être une ambiance, la joie sur le visage d’un proche, toutes ces choses que l’on peut voir, sentir, entendre, toucher et pourtant n’y prêter peu d’attention.

Trois minuscules escargots sur un doigt.

Comment apprécier les petits riens?

Ce n’est pas forcément facile au premier abord.

Premier point: Prendre le temps

Le premier point est de prendre le temps, mais plus dans le sens “donner son temps” pour rien, sans but. 

Prendre le temps de: 

  • Vraiment regarder ce qui se trouve autour de soi. Pas juste voir, mais regarder.
  • Écouter ce qui nous entoure. Pas juste entendre, mais écouter.
  • Partager des moments concrets avec les autres. Pas juste faire des choses à plusieurs sans échanger, mais être dans le moment et donner son attention à l’autre et à ce que l’on fait à plusieurs.
  • Ne rien faire. Pas juste se dire j’arrête de faire telles choses et en profiter pour en faire d’autres, mais réellement ne rien faire du tout (et accueillir l’ennui).
  • Ouvrir ses sens. Vivre l’instant présent et faire attention à ce qui nous entoure.
  • Remarquer les petits détails.
  • Ralentir. On peut toujours aller vite, faire pleins de choses, mais se permettre de prendre 5 minutes de pause pour apprécier une chose.
  • Casser la routine. Et premier pas de le sens de faire quelque chose en dehors de celle-ci, parfois nous n’avons en effet pas le choix d’être dans une routine, mais plus de trouver dans cette dernière les moments que l’on apprécie et leur apporter encore plus notre attention, être vraiment dans ces moments-là pour qu’ils deviennent à chaque fois quelque chose de particulier (même si c’est quelque chose que l’on répète chaque jour). Et en deuxième lieu, si c’est possible, alors amener des éléments extérieurs pour casser cette dernière (un livre pour les trajets ennuyeux, une petite pâtisserie délicieuse à déguster pendant la pause,…)
Vivre l’instant présent et faire attention à ce qui nous entoure.

Deuxième point: trouver le hygge dans notre vie

Le deuxième point est de trouver ce qui provoque en nous un mixte de ces émotions: contentement, joie, bonheur, paix en soi et parfois gratitude. Le sentiment de hygge est plutôt difficile à transcrire à l’écrit.

Savoir repérer les objets, les situations, les activités, les personnes avec lesquelles cela apparaît souvent,…. Il faut trouver dans sa vie ce qui fait notre hygge.

Savoir repérer les objets, les situations, les activités, les personnes avec lesquelles cela apparaît souvent,…. Il faut trouver dans sa vie ce qui fait notre hygge.

Et là c’est très différent pour tous. 

Pour certains ce sera dans le gaming et les jeux vidéos, pour d’autres dans la réparation de véhicules, ou bien dans l’aménagement de sa maison, dans le côté cocooning, ou alors à travers le côté social. En solitaire, ou avec d’autres, le hygge est personnel, mais se partage aussi.

C’est en effet la représentation d’un équilibre dans tous les aspects de la vie. 

Il n’est donc pas lié seulement à une saison, ou à un type d’activité, ni même à un genre.

A chacun de trouver son chemin vers le hygge

Qu’est ce qui vous rend heureux?

Que cela soit les grandes choses, celles qui sont visibles, comme les toutes petites qu’on occulte parfois en pensant qu’elles ne sont pas valables, pas suffisamment importantes pour qu’on leur donne l’attention.

Pourtant grandes et petites, toutes ont leurs rôles, toutes sont importantes dans notre équilibre, pour notre bonheur.

Est-ce que c’est instantané?


Non, apprécier les petits riens ne vient pas d’un coup, il faut d’une certaine façon ré-apprendre déjà à les voir, puis à les apprécier et ensuite à continuer de le faire.

Pour certain-e-s d’entre vous, vous les voyez et les vivez peut-être déjà pleinement. Sans leur avoir donné de nom.

Pour d’autres, ce sera comme retrouver quelque chose qu’on avait oublié dans un coin de chez soi et dont la présence provoque de la joie (celle de l’avoir retrouvé, celle des souvenirs que cela apporte).

Et souvent très souvent, ce mixte d’émotion est tout léger, mais une fois qu’on sait le trouver, il peut devenir comme une ancre dans les moments plus négatifs.

Ce n’est pas parce que ce ne sont pas des émotions fortes qu’elles ne sont pas valables. Ce n’est pas parce qu’elles n’ébranlent pas notre être qu’il faut les ignorer.

Retrouver les émotions positives liées à un moment

Des exemples de petits riens?

En effet vous vous demandez peut-être depuis tout à l’heure de quoi je parle, qu’est ce que sont ces petits riens. Et les deux points soulevés, vous parlent un peu, mais bon vous doutez, vous pensez que cela ne s’appliquent pas forcément à vous.

Comme je ne peux pas vous présenter vos propres petits riens, je vous partage une partie des miens (et si vous avez envie d’en voir plus, aller faire un tour sur ma page instagram, j’en pose un par jour).

Certains de mes petits riens

  • Une séance de sport ou je me suis vraiment donné à fond (suivi de la douche chaude pour relaxer tous les muscles).
  • Voir les mésanges venir boire et se baigner dans une gouttière juste à côté d’une de nos fenêtres (et découvrir plus tard qu’elles viennent tous les jours quasiment à la même heure).
  • Faire la cuisine avec une de mes filles ( la cuisine n’étant pas quelque chose que j’apprécie généralement, c’est vraiment le moment partagé qui est important).
  • Entendre les rires de mes enfants en bruit de fond.
  • Découvrir la neige qui a tout recouvert pendant la nuit ( et aller vite déblayer le trottoir, et oui c’est une activité hygge pour moi!).
  • Conduire avec la musique à fond (et si possible faire des démarrages sur les chapeaux de roues… j’aime la vitesse, mais je respecte les limitations).
  • M’installer sur mon fauteuil préféré (un Voltaire) avec de la lecture et une tasse de thé.
  • Prendre mon petit déjeuner seule en lisant en même temps
  • Quand je trouve quelque chose lors de mes recherches généalogiques.
  • En prenant des photos et en les regardant ensuite (double joie 😉 )
  • Voir ma couronne de l’Avent sur ma porte à chaque fois que je sort et rentre de chez moi.
Voir ma couronne de l’Avent sur ma porte à chaque fois que je sort et rentre de chez moi

La liste est quasi infinie…

  • En ayant fini une tâche que je n’apprécie vraiment pas de faire, mais savoir que c’est fait (et bien fait), c’est hyggeligt (et c’est aussi valable avec des tâches que j’aime faire)
  • Aller me promener et observer tout ce que je rencontre (et m’arrêter tous les 5 mètres pour prendre des photos)
  • Passer un bon après-midi en famille sans cris, ni dispute.
  • Téléphoner pendant plus d’une heure à quelqu’un de ma famille en France.
  • Sentir le soleil sur mon visage
  • Entendre certains sons et me plonger dans les souvenirs positifs auxquels ils sont associés (pareil pour les odeurs).
  • Voir des ami-e-s et passer un bon moment en leur présence.
  • Ramasser la nourriture que j’ai fait pousser et la manger (concombre, tomates, courgettes et fraise).
Prendre le temps de voir les détails et prendre des photos

Gratitude pour ces moments de hygge dans ma vie

J’en ai encore pleins de moments de petits riens, certains sont récurrents, d’autres singuliers. 
Ils peuvent durer quelques secondes comme se prolonger durant une après-midi, une soirée.

Du moment où l’on commence à faire attention aux petits riens, on en découvre beaucoup, des anciens, et des nouveaux.

Et pour moi, réussir à apprécier ces petits riens me rend pleine de gratitude.

J’espère que cette liste vous aura aidé à vous faire une idée plus concrète de de que sont ces petits riens.

Alors à vous de trouver les vôtres pour remplir votre vie de hygge!

A vous de trouver vos petits riens pour apporter plus de positif dans votre vie

Pour continuer

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
12 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.