Comment s’exprime le hygge au Danemark ?

Avant d’aborder la question de la relation qu’il peut y avoir entre le hygge et le travail (à venir dans un autre article), il faut prendre conscience que le hygge agit sur plusieurs niveaux au Danemark.

Et que ce n’est pas seulement quelque chose qui se trouve seulement au niveau personnel.

C’est bien plus que le cocooning.

D’un point de vue individuel

Comment chacun peut vivre le hygge au niveau personnel.

Comme il est important pour les Danois d’être indépendant, le fait de prendre du temps pour soi, pour des activités, et autres passe-temps est une chose tout à fait normale.

Je vous propose de découvrir (ou de relire) les aspects qui permettent de vivre le hygge d’un point de vue individuel.

Le hygge peut se vivre seul-e, c’est à dire qu’on peut le ressentir sans forcément avoir de contact avec d’autres personnes.

Il peut être associé à des lieux, à des objets, mais peut aussi se trouver dans de petits moments.

J’appelle ces derniers des “petits riens” car il est possible de passer très facilement à côté.

Ce sont ces moments du quotidien où l’on va être attentif à ce qui nous entoure et où on va être dans le moment présent.

Ils peuvent sembler banals au premier abord car ils font partis de choses qui nous entoure tout le temps, qui nous semblent acquises.

Et donc nous ne leur accordons plus d’importance, nous n’y faisons plus attention.

Or apprendre à apprécier ces petits riens, amène une grande satisfaction intérieure, et souvent le hygge est là. On est alors rempli de gratitudes par rapport au fait de pouvoir vivre ces moments.

Mais pour pouvoir apprécier et être présent, il faut aussi être dans le bon état d’esprit. Difficile d’accueillir le hygge quand on est en colère, où que l’on voit tout de façon négative.

Des graines orange entourées d’une dentelle végétale : “l’amour en cage”.

Quelques exemples de petits rien individuels:

  • Apprécier le chant d’un merle, prendre le temps de l’écouter et de se laisser porter par celui-ci.
  • Se promener et faire attention aux petits détails, comme les couleurs des plantes en graines, celles en fleurs, la forme bizarre de certains arbres ou cailloux.
  • Sentir ses muscles se relaxer sous la douche ou dans le bain après une séance de sport.
  • Prendre le temps d’apprécier ce que l’on a (possessions) comme par exemple l’intérieur de notre chez-nous avec ses meubles, livres, … et juste ressentir de la gratitude.
  • Dans notre fauteuil préféré, avec une boisson, de quoi grignoter et un livre/tablette/téléphone.

Les exemples sont infinis et sont différents pour chacun d’entre nous car l’on touche à l’intime, au personnel.

Vous seul-e pouvez savoir ce qui vous apporte un sentiment de bien-être, de contentement et de joie.

Les premiers pas pour vivre le hygge d’un point de vue individuel, est donc de savoir reconnaître les situations, lieux qui lui sont favorables.

Là ou l’on pourra vraiment être soi, se ressourcer, et être bien.

La vision la plus connue du hygge est celle du cocooning, bien installé-e au coin d’un feu, avec une boisson chaude, un plaid, un livre et des chaussettes chaudes !

Elle n’est bien sûr pas là seule, car cette vision convient à certains, mais pas à tous.

Donc il s’agit tout d’abord de savoir trouver et reconnaître les moments où l’on peut se ressourcer seul.  

Cela peut être :

  • Chez soi,
  • À l’extérieur
  • En ayant un coin “cocooning”,
  • À travers la décoration de l’habitation,
  • Les activités faites, comme promenades, sports, ou autres activités, hobbies et autres passe-temps. 
  • Avec des boissons et/ou de la nourriture

Il faut juste prendre le temps de se poser et d’apprécier le moment présent.

L’important étant de savoir prendre du temps pour soi. 

Prendre soin de soi, s’autoriser du temps que pour soi, est le premier pas vers le hygge.

Un cappuccino dans une tasse noire. Une fleur est dessinée avec de la mousse de lait.

Le coté Social

S’il est important que chaque individu prenne du temps pour lui, le côté social n’est pas à négliger.

Il est d’ailleurs très important au Danemark, que cela soit au travail comme dans la sphère personnelle.

Ces moments hygge sociaux peuvent être avec un groupe de personnes, ou simplement avec une seule autre personne.

La majorité du temps c’est avec des personnes que l’on connait et que l’on apprécie ou des personnes que l’on côtoie régulièrement comme nos collègues de travail, nos voisins, ….

Mais il arrive que certaines fois, ce soit avec une personne inconnue et avec qui nous aurons cette seule interaction et plus d’autres ensuite.

Mais la majorité du temps ce sera avec la famille et/ou les amis-es.

Et là aussi les choix sont multiples et vont dépendre de ce que vous et vos amis aimez.

Que cela soit à travers une activité extérieure :

  • Activité sportive
  • Ballade dans un parc, une forêt, à la plage ou en ville…
  • Un pique-nique
  • Une visite de musée ou participer à une dégustation ou autre conférence
Ou bien intérieure :
  • Un bon repas chez soi ou dans son café/restaurant préféré
  • Lors d’une fête
  • Autour d’une activité
  • A travers des jeux (de société ou autres)

Par exemple notre famille Danoise a une tradition pour le 1er dimanche de décembre : Se retrouver et passer l’après-midi à jouer tous ensemble (jeux de société, de cartes).

Auparavant on faisait des activités découpage/création de décorations de Noël, mais comme ce n’était plus hygge pour certains, la tradition a été modifiée.

Il ne s’agit pas de paraître mais d’être. 

Le but est de passer du temps ensemble, et d’être vraiment présent. 

Matador, la version Danoise du Monopoly. Avec pour jetons des bonbons.
Matador, la version Danoise du Monopoly. Avec pour jetons des bonbons (par qu’on avait rien d’autre 😉 )

Pour que ce point de vue social soit possible à l’extérieur, de nombreux endroits été créés au fil des années.

Ils ne sont d’ailleurs pas limités au Danemark, car on trouve le même phénomène dans tous les pays: restaurants, musées, bars, karaokés, …

Mais c’est au Danemark que se trouve deux des plus vieux parcs d’attraction existant au monde : Tivoli et Bakken.

Bakken est d’ailleurs le plus vieux qui soit encore en activité : il a été créé en 1583.

Aller dans l’un d’eux est généralement hyggeligt pour moi, mais parfois cela ne l’est pas si certains facteurs ne sont pas remplis (pas trop de monde, enfants de bonne humeur, temps clément, …)

La nature reste très présente sur l’ensemble du Danemark, mais aussi dans les grandes villes (des parcs dans la ville et des forêts à moins de 30 minutes en S-tog (l’équivalent du RER parisien en mieux !) sur Copenhague).

Il est donc facile de pouvoir se relaxer dans un espace vert (et dès qu’un petit rayon de soleil pointe, tout le monde est dehors pour en profiter !)

Et les possibilités d’activités sportives sont très larges.

Par exemple un moment hygge avec des amis Danois a été d’aller faire du ski nautique à Copenhague pour l’anniversaire de l’un d’eux :

Le moment hygge n’était pas bien sûr mes désastreuses tentatives pour simplement tenir debout sur les skis ; mais plutôt le temps qui a suivi ensemble, à discuter et rire de l’expérience qui venait de se passer en sirotant une boisson.

Mais ce temps aurait été différent et peut-être pas aussi Hygge qu’il ne l’a été, si nous n’avions pas fait l’activité sportive.

Libérer du temps pour voir les personnes que l’on apprécie est un autre pas vers le hygge.

La Montagne Russe de Bakken, en bois, ouverte en 1932 et toujours en service.

Au niveau de la Société

L’égalité hommes/femmes au Danemark ayant fait d’énormes progrès, les femmes Danoises ne culpabilisent pas de prendre du temps pour elles (et ne sont pas culpabilisés ni par les hommes ni par la société).  

Et il est d’ailleurs bien vu qu’une femme soit indépendante autant qu’un homme. 

Les hommes étant impliqués dans les tâches ménagères, et l’éducation des enfants, il est donc vu comme normal que les femmes prennent du temps pour elles, comme le font les hommes. La répartition des tâches est donc relativement présente. 

Il est important de souligner que le hygge convient à toustes, ce n’est pas un mode de vie lié à un genre, à un âge ou une catégorie sociale.


Mais cela n’a été possible que par les actions menées par les différents gouvernements Danois qui ont pris en compte l’individu et son bien-être.

Plusieurs éléments sont pris ainsi en compte :

  • Le système de santé (équivalent dans les grandes lignes à celui Français)
  • Le système de protection sociale
  • L’accès au transport en commun (même si ce n’est pas valable pour toutes les communes du Danemark, certaines se battent pour avoir de nouveau une gare)
  • Tout ce qui tourne autour du travail (heures de travail, intégration des jeunes dans le monde du travail, flexibilité dans les contrats de travail,…)
  • Prise en compte des discriminations pour les combattre.
  • Egalité homme/femmes mise en avant que cela soit sur les salaires, ou sur les droits comme les congés parentaux, dont le congé paternité de 14 jours puis 32 semaines à partager dans le couple (séparément du congé maternité).

Le fait que l’égalité entre genre soit ce qu’elle est au Danemark, participe à la diffusion du hygge dans le pays.

Trois enfants de dos portant des capes inspiration Viking. Dans la partie pour les enfants du Musée National à Copenhague.
Trois enfants de dos portant des capes inspiration Viking. Dans la partie pour les enfants du Musée National à Copenhague.

Que les enfants soient aussi pris dans l’équation est une des données qui en découle : tout est fait pour que l’individu se sente bien, cela veut dire aussi prendre en compte la sphère familiale et donc que les enfants ont aussi droit à leur bien-être (ce qui par ricochet va ainsi aussi améliorer le bonheur des parents).

Concrètement cela se retrouve dans le système de santé (par exemple les soins dentaires et orthodontistes sont gratuits jusqu’à 18 ans), mais aussi dans la vie courante : la majorité des restaurants auront un menu enfant, et un espace pour changer les bébés.

Les différents musées incluent souvent une partie pour les enfants, ou des activités pour ces derniers, car le hygge se vit aussi en famille avec les enfants.

Nyhavn Copenhagen December 2019
Nyhavn Copenhagen December 2019
Un des lieux public “hygge”

Le hygge intégré à la société Danoise.

Ces trois niveaux sont ce qui fait que le Hygge est aujourd’hui intégré à la vie Danoise et qu’il semble si normal.

Au niveau de la société, ce n’est donc pas forcement que l’on va trouver le hygge dans cette dernière, mais plutôt que les actions menées par cette dernière favorisent le hygge dans les deux autres catégories.

Cela crée donc un équilibre entre la vie familiale et celle professionnelle.

Après comme tout pays, le Danemark a ses avantages et ses inconvénients. Je crois que le pays parfait n’existe pas !

Du point de vue du Hygge, c’est plutôt positif ! Mais je ne veux pas vous donner non plus l’impression que c’est le pays des “bisounours” ni que la société et les individus sont irréprochables et parfaits !

Comme partout je prends ce qui m’intéresse et que je trouve positif ! Cela ne nie pas le négatif.

Mais cet équilibre que la société Danoise a créé est un des facteur essentiel de la raison pour laquelle, les Danois sont généralement dans les 10 pays ou les habitants sont les plus heureux !

Connaissez-vous le Danemark ?

Reconnaissez-vous les aspects liés au hygge ?

Et si vous n’êtes pas Danois, ni au Danemark, pouvez-vous trouvez les points hygge que vous vivez déjà ?

Pour continuer

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous !

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Et si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cet article est fait pour vous : Cliquez ici !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *