Hanami : Cerisiers en fleurs à Copenhague

Quand on pense Cerisiers en fleurs, on pense au japon, ou le hanami fait partie de la culture japonaise. Nombre de touristes viennent spécialement pour profiter de cette période et admirer les cerisiers en fleurs.
Pourtant d’autres pays proposent parfois la même expérience, tout en étant plus proches. Le Danemark et tout spécialement Copenhague permet de profiter des fleurs roses pâle, de prendre un pique-nique avec ces dernières au-dessus de soi.
Venez donc profiter des cerisiers en fleurs à Copenhague pour avoir l’expérience hygge qu’est l’Hanami avec une ambiance scandinave.

Sakura, Hanami et hygge

Qu’est ce que l’hanami ?

Hanami signifie en japonais “regarder les fleurs” .
Parfois est utilisé le terme o-hanami , le préfixe “o” étant honorifique, il souligne donc l’importance que ce moment a.

L’Hanami c’est donc profiter des arbres en fleurs (et pas seulement des cerisiers), les regarder, pique-niquer dessous,… .

Si l’origine de l’Hanami date de plusieurs siècles (à priori depuis le 8ème siècle), cette coutume est toujours aujourd’hui célébrée.

Célébrée car oui c’est un moment de joie, ou l’on admire la beauté de la nature.

Et pour que cela soit possible, il faut que plein d’arbres soient plantés ensemble.

Ainsi l’expérience est d’autant plus agréable.
Se retrouver sous une toiture de fleurs.
Voir les pétales s’envoler et décorer le sol, tel de la neige.

Il semblerait que cette coutume venait de Chine au tout début (au 8ème siècle) quand elle a été adoptée par le Japon. Mais c’est vraiment le Japon qui l’a développé et transformé d’une manière beaucoup plus poussée.

Mais maintenant cette coutume qui est un vrai phénomène au Japon, est aussi fêtée dans d’autres pays.
Elle est souvent associée comme à Copenhague à un festival Japonais.

A Copenhague se tient chaque année le Sakura festival, sous les cerisiers fleuris pour profiter de l’Hanami. Il permet de découvrir et apprécier un pan de la culture Japonaise.

Je parle aussi du Festival dans cet article sur Avril au Danemark

Cérémonie du thé lors du Sakura Festival 2018

Sakura

Sakura en japonais, Kirsebærtræ en danois, les cerisiers sont principallement les stars de cette coutume, même si d’autres arbres sont aussi célébrés.

Le printemps est une période très agréable, avec toutes les fleurs et tous les arbres qui fleurissent. Période que l’on apprécie généralement (en tout cas c’est ce que je fais et faisais déjà à la base 🙂 avant même de connaître le Hanami).

Avec le Hanami, cela devient un phénomène de société, et non plus seulement une occupation que certaines personnes ont.

Au Danemark, les médias parlent du fait que les cerisiers sont en fleurs.
Et certains endroits pour les voir font face à deux marées, celle du rose et blanc des fleurs et celles des humains!

Sakura Festival

En quoi c’est hygge?

Le hygge c’est savoir apprécier ce qui nous entoure, prendre le temps de voir, de vraiment regarder et de ressentir de la gratitude d’en être témoin.

Le hanami est vraiment dans cette optique. Et c’est devenu tellement intégré dans la société Japonaise qu’un nom spécifique à été donné à cette coutume.
Comme le hygge qui peut se vivre partout, mais qui fait tellement partie intégrante de la société danoise que la aussi il a fallu lui donner un nom.

Le hanami est donc à mes yeux une activité hygge, que cela soit seul ou en la partageant avec d’autres.

L’histoire des sakura danois

En 2004, Mr. Seiichi Takaki qui est alors le directeur du groupe Andersen à Hiroshima, décide de faire don de 200 cerisiers japonais à la commune de Copenhague pour le deuxième centenaire de la naissance de Hans Christian Andersen (1805-1875) qui a lieu l’année suivante (en 2005).

Le groupe Andersen est une chaîne de pâtisserie japonaise qui propose des pâtisseries danoises. La première fois que j’ai vu l’enseigne c’était à San Francisco dans Japantown, mais il y a aussi une boutique à Copenhague!

La promesse de don à l’époque a été relayé par les médias, et l’introduction que je vous partage maintenant, vient d’un article du Berlinske.

“En japaner, der bager dansk wienerbrød, vil give København 200 japanske kirsebærtræer. De japanske kirsebærtræer er dog ikke japanske. De er hollandske. Og der er slet ikke kirsebær på træerne. Forvirret?”

“ Un japonais, qui fait des viennoiseries danoises, va offrir à Copenhague 200 cerisiers japonais. Ces cerisiers japonais ne seront pourtant pas japonais. Ils seront hollandais. Et en plus il n’y aura pas de cerises sur les arbres. Déconcertant?”

Forvirret signifie confus, embrouillé.

En effet, la particularité des cerisiers japonais est qu’ils sont stériles et ne font pas de fruits. Car ils ont été au fil des siècles sélectionnés pour la beauté de leurs fleurs, pour le Hanami. Alors qu’en Europe, la sélection des cerisiers, s’est faite sur les fruits.

Voir les cerisiers pour l’Hanami à Copenhague? à Aarhus?

Le plus connu est l’allée des cerisiers (kirsebæralleen) dans le cimetière de Bispebjerg, ou l’on se trouve comme dans un tunnel de fleurs de cerisiers.

En plus du fameux Langelinie (on en trouve à plusieurs endroits le long de l’eau, et vers Castellet), on peut profiter des cerisiers en fleurs à plusieurs endroits à Copenhague.

On peut donc aussi en voir au:

  • Jardin botanique
  • Islands Brygge (il y a aussi une allée des cerisiers)
  • AmalieHaven (Les jardins d’Amalie: juste à côté du palais de la reine)
  • Amagerfælled (Même si d’après moi ce ne sont pas que des cerisiers, mais aussi des pruniers. En tout cas, l’effet est le même, on se retrouve entouré de fleurs (blanches et odorantes par contre).
  • Kongens Have (le jardin du Roi à côté du château de Rosenborg.
  • Sønder Boulevard et Halmtorvet à côté de Kødby.  On en trouve quelques-uns.

Et ce ne sont que les spots les plus connus, car on en trouve aussi à Nørrebro, au cimetière Assistens et Frederiksberg. 

A côté de chez moi, il y a le cimetière de vestre qui a aussi des rangées de cerisiers mais qui fleurissent plus tard que tous les autres.

Mais les deux lieux les plus impressionnants sont le cimetière de Bispebjerg et Langelinie.

Et à Aarhus, on peut en trouver à Fredens Torv.

Cerisiers en fleurs à l’entrée de Langelinie

Cerises et cerisiers, les deux sont hygge!

Enfant nous avions deux cerisiers (qui donnaient des cerises 😉 ) et j’ai de très bon souvenirs de journée dans des chaises longues sous le plus gros, de ces fleurs qui promettaient une belle dégustation dans le futur.
Les cerises étant un de mes fruits préférés, le cerisier est donc un arbre qui est associé à des images et moments positifs, à des moments hygge.

Et donc une fois à Copenhague, j’ai découvert le sakura festival et le lieu où il se trouvait. Je suis revenue régulièrement pour profiter de l’ambiance que les cerisiers offrent (pendant ou en dehors du festival). Mon seul regret, c’est qu’ils ne fassent pas de cerises!

Mais quelle beauté! 

D’ailleurs c’est un moment que les Copenhaguois apprécient largement. La floraison des cerisiers est annoncée dans les médias pour que tous puissent profiter de l’Hanami ) Copenhague. Et les différents endroits où ils se trouvent sont beaucoup visités. Il est vrai que c’est l’occasion de faire aussi de magnifiques photos.

Cela rentre tout à fait dans les occupations hygge :
Célébrer et apprécier ce que la nature nous offre. Que l’on soit seul ou que l’on partage ce moment avec d’autres.

Avez-vous déjà participé à un Hanami?

Pour continuer

Pour connaitre un peu mieux le Danemark à travers certains de ses desserts: c’est ici

Si vous ne savez pas comment prononcer le mot hygge, cette vidéo est faite pour vous: Cliquez ici!

Pour me suivre sur les réseaux sociaux, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous.

A vous de voir ceux qui vous conviennent, et si vous le souhaitez, me suivre sur l’un ou tous!

Instagram

Twitter

Pinterest

Facebook

Tumblr

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
18 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.